Lié aux comptes bancaires des utilisateurs, Acorns propose une nouvelle façon d’économiser de l’argent : arrondir les achats à l’unité supérieure et investir la monnaie restante sur les marchés.

Acorns arrondit les achats et investit la petite monnaie

De nombreuses applications voient le jour dans le but d’analyser les dépenses des utilisateurs et de leur donner ensuite des conseils ou solutions pour pouvoir mieux gérer ou investir leur patrimoine financier. Par exemple, l’application Robinhood, plutôt destinée aux millenials, permet d’investir de l’argent en bourse sans payer de commission. Le service Digit permet quant à lui d’automatiser l’épargne des utilisateurs en analysant leurs postes de dépense réguliers, toutes les commandes se faisant par message texte. Le but d’Acorns n’est pas d’aider à économiser mais plutôt de permettre aux utilisateurs de gagner de l’argent. Sa solution ? Arrondir les dépenses de l’utilisateur et investir le reste automatiquement, ou manuellement si l’utilisateur le souhaite.

Du micro-investissement sur la petite monnaie

La première étape du processus est la connexion au compte bancaire de l’utilisateur. Ensuite, Acorns est capable d’arrondir les achats effectués à l’unité supérieur, et de mettre la petite monnaie dans une catégorie appelée « diversified portfolios of index funds ». Par exemple : l’utilisateur achète un café à 2,60 dollars, Acorns arrondit l’écriture bancaire à 3 dollars, et les 40 centimes restant sont mis dans la catégorie des portfolios. L’utilisateur peut choisir d’automatiser ce processus, ou le faire manuellement sur les achats qu’il souhaite.

 

Acorns ne laisse ensuite pas l’utilisateur dans le doute pour ses choix d’investissements. En effet, le service propose cinq recommandations de portfolios, rangés selon le « risque » que l’utilisateur souhaite prendre (de conservateur à agressif), et construit donc un portfolio personnalisé. Tous les gains peuvent être directement retirés et déposés sur le compte bancaire. Autre donnée importante : aucun montant minimum n’est requis et il n’y a aucune commissions sur les transactions. Le nombre d’investissements et de retraits est illimité tant que sa valeur est supérieure à 1 dollar. Acorns charge seulement 0,5 % de frais annuellement, qui chute à 0,25 % si les fonds sont supérieurs à 5 000 dollars.

Pour Acorns, il n’y a pas de petites économies. « Nous voulons que les personnes investissent pendant qu’ils évoluent dans leur carrière plutôt qu’ils attendent d’avoir de grosses sommes pour investir. Économiser doit devenir une seconde nature » déclare le COO  Jeff Cruttenden. L’application n’est pour l’instant que disponible aux US, mais compte utiliser les 23 millions de dollars levés en avril dernier pour se « développer à l’international » selon Jeff Cruttenden.

Rédigé par Arthur de Villemandy