Le transfert d’argent reste une opération des plus coûteuses et des plus risquées. L’application Everest entend la sécuriser et la faciliter.

Blockchain : une application à destination des débancarisés en Asie

En Thaïlande, les travailleurs immigrés comptent souvent parmi les débancarisés et n’ont donc pas toujours accès à des comptes bancaires. Paradoxalement cette partie de la population est aussi celle qui effectue le plus de transferts d’argent pour aider financièrement leurs proches.  Et pour effectuer la transaction, force est de passer par un intermédiaire, ce qui a un coût pour des individus en situation précaire. Dans ces conditions, réaliser un transfert d’argent représente un risque. D’autant qu’un climat de méfiance à l’égard des banques traditionnelles s’est installé en Thaïlande.

C’est le problème qu’a tenté de résoudre la start-up Everex. Selon Alexi Lane, le directeur d’Everex : « Le coût et la confiance sont des facteurs de risque pour ce type de transfert. Les taxes peuvent parfois s’élever jusqu’à 12%, pendant que des agents de transfert informels peuvent très bien disparaître avec l’argent qui leur a été confié. » Everest utilise pour cela, la technologie de la Blockchain pour assurer une transaction instantanée, et bien plus sécurisée. L’application a ses charmes, même pour la minorité des migrants qui dispose d’un compte bancaire. Elle permet d’éviter des taxes trop élevées, des taux de change exhaustifs, et d’éviter de passer par le médium papier. Voir de passer son temps dans les files d’attente des banques. Alexi Lane espère en tout cas que le "produit Everex aidera à dépasser le manque d’opportunités économique du sous-développement et stimulera la croissance économique". L’application traversera-t-elle, elle aussi les frontières ?

Rédigé par Laura Frémy
Journaliste