La fintech Azimo a lancé son bot Messenger pour faciliter les transferts d’argent. Une activité qui a vocation à se développer sur la plateforme de messagerie instantanée.

Un bot sur Facebook pour transférer de l’argent

Facebook messenger compte désormais plus de 900 millions d’utilisateurs dans le monde par mois. Et plus de 11 000 chat bots que les entreprises utilisent pour s’adresser plus simplement à leurs clients. Parmi les derniers nés il y a celui d’Azimo. Cette fintech britannique listée parmi les 100 meilleures au European Fintech Awards 2016 est spécialisé dans le transfert d’argent en ligne vers plusieurs supports (compte bancaire, portefeuille virtuel, ou pour un retrait ou une livraison d’espèce).

Le bot Azimo sur Facebook messenger répond aux questions des consommateurs et leur indique la marche à suivre pour réaliser un transfert d’argent. Il leur donne aussi des informations sur les modes d’exécution, les pays destinataires ou encore les tarifs, comme le ferait un salarié de l’entreprise derrière son ordinateur.

C’est une avancée indéniable vers le transfert d’argent directement sur messenger également grâce aux nouvelles fonctionnalités de l'application smartphone Azimo. Les utilisateurs pourront en effet choisir l’ami facebook auquel ils souhaitent faire un virement, ce dernier recevra ensuite un message sur Messenger qui lui permettra de renseigner ses informations bancaires. Dès que la personne qui souhaite envoyer de l’argent les obtient, elle peut réaliser le virement en un clic.

La fintech se rapproche ainsi davantage des messageries instantanées. Et ce, quelques mois après avoir reçu un investissement de 15 millions de dollars de la part de la fintech japonaise Rakuten, propriétaire du service de messagerie Viber.

 

 

Rédigé par Sophia Qadiri
Responsable éditoriale et journaliste