Les services mobiles sont en plein essor notamment sur le marché asiatique, favorisant le développement par ce biais. Cela, notamment dans des pays comme le Bangladesh, le Cambodge ou le Pakistan.

L’Asie-pacifique devrait devenir une région dans laquelle s'épanouira le paiement mobile d’ici à 2015 selon l’analyse de Frost and Sullivan. Si le marché est actuellement dominé par le Japon et la Corée du Sud, il faut s’attendre à court terme à voir émerger des pays dont les utilisateurs ne possèdent pas de compte bancaire comme le Bangladesh, le Cambodge, l’Inde ou encore le Pakistan. Ces économies émergentes devraient être l'un des principaux moteurs des services de paiement mobile. Ce développement s’appuie notamment sur la forte adoption des smartphones et celle progressive des tablettes dans la région.

Un fort potentiel de croissance

En effet, le volume des ventes de smartphones a augmenté de 32,5% cette année et devrait augmenter de 37,6 % jusqu’à 2016. Dans le monde, les smartphones et les tablettes dépassent les ventes de PC en 2012 de 84%, et en 2013, l’étude prévoit que cela sera deux fois plus. En ce qui concerne l’Asie, l’expédition de  smartphones a atteint 182 millions de dollars, soit 32,5% cette année et atteindra les 380 millions de dollars soit 37,6% en 2016, ce qui en ferait la région la plus dynamique sur ce segment. "Ainsi, le marché du paiement sur mobile serait en passe de décoller et les transactions devraient atteindre les 171,5 milliards de dollars en 2012. A l’horizon 2017, le volume des transactions attendu devrait être cinq fois plus important et avoisinerait les 878 milliards de dollars.

Les transactions SMS vont dominer

De ce fait elle prévoit une hausse de 400% entre 2012 à 2017, passant d’une valeur totale de 132 milliards à 677 milliards d’euros. Le marché pourra compter sur le développement du paiement NFC qui devrait représenter environ 21% de la valeur totale des transactions de paiement mobile pour un montant estimé à 180 millions de dollars en 2017. Néanmoins d’ici à 2015,  le mode dominant restera le paiement par sms.

 

Rédigé par Claire Cavret
Social Media Manager