Fintech

Les applications américaines de coupons de réduction ont-elles de l'avenir ?

  • 01 Fev
    2018
  • 2 min

Obtenir des réductions pour certains achats sans rien faire, c'est possible. Mais pourquoi n'est-ce pas plus répandu ?

Aux États-Unis, plus de 80% des consommateurs utiliseraient des coupons pour obtenir des réductions, d'après diverses sources. Plusieurs start-up ont digitalisé le service et offrent un service similaire… mais sans que leur client ne fournisse aucun effort – et voire même sans qu'il ne s'en rende compte. C'est le cas de Dosh, une application mobile de cash back reliée à la carte bancaire et qui rembourse le consommateur d'un pourcentage de l'achat effectué chez un commerçant partenaire, automatiquement. "Where is the catch?" diraient les Américains. Où est le piège ? Pas dans la vente des données si l'on en croit l'entreprise qui assure ne pas partager les informations de ses clients. La Canadienne Drop cible les millennials et leur reverse une certaine somme lorsqu'ils dépensent leur argent chez Amazon ou Starbucks, parmi d'autres enseignes appréciées des jeunes. Dans la même veine, Honey est une extension qui cherche automatiquement des codes de coupon pour permettre à l'acheteur de bénéficier d'une réduction lors de ses commandes en ligne. Pourquoi est-ce que ce n'est pas plus répandu ? Peut-être parce que contrairement à ce que l'on pourrait penser, les millennials – pourtant réputés technophiles – font davantage leurs courses en magasin physique qu'en ligne. 90% de leur consommation de nourriture implique ainsi qu'ils se rendent eux-même dans leur magasin ou restaurant, d'après une récente étude réalisée par Earnest. Ce qui expliquerait que les membres de la génération Y continuent d'utiliser des coupons papiers : 90% d’entre eux font usage de ceux qu'ils reçoivent par la poste. À croire que les millennials se contentent de saisir les opportunités qui s'offrent à eux, plutôt que de préférer une méthode à une autre. Si cette hypothèse se vérifie, les applications de cash back et autres coupons de réductions ont de beaux jours devant elles.

Rédigé par Sophia Qadiri