Fintech

Les facilités de paiement instantanées boosteront-elles le (e-)commerce ?

  • 03 Avr
    2018
  • 2 min

Le paiement en plusieurs fois serait un outil de vente efficace pour les e-commerçants, si l’on en croit un récent sondage. Les magasins traditionnels pourraient également profiter de la technologie.

Tous les ans, le e-commerce prend de l’ampleur par rapport au commerce traditionnel aux États-Unis. Les ventes en ligne représentent 453,5 milliards de dollars en 2017, avec une croissance de près de 16% par rapport à l’année précédente, selon des chiffres gouvernementaux. Les marges de croissance restent cependant considérables : le e-commerce ne représente que 8,9% du total des ventes américaines. Pour booster les achats sur internet, les e-commerçants misent de plus en plus sur le créneau des facilités de paiement instantanées. D’après une étude menée en janvier pour l’entreprise suédoise Klarna et publiée pendant la conférence Shoptalk à Las Vegas, ils sont 64% à considérer cette option comme un moyen d’attirer de nouvelles ventes considérables. Près de la moitié des sondés (46%) pensent que cela pourrait contribuer à réduire le taux d’abandon de panier, l’un des principaux défis à relever pour le commerçant sur internet. La possibilité de payer en plusieurs fois accordée aux consommateurs augmenterait donc le chiffre d’affaire des vendeurs en ligne, tant et si bien que la fintech spécialisée en la matière, Affirm, vient d’étendre sa technologie aux magasins physiques. Autrefois, les consommateurs intéressés par un paiement en plusieurs échéances devaient se soumettre à un processus laborieux, remplir à la main plusieurs documents. La start-up fondée par Max Levchin modernise et accélère le procédé en permettant à ses utilisateurs de remplir un court formulaire en ligne (4 à 5 questions) via un smartphone ou le système du marchand en point de vente. En quelques clics, le consommateur (solvable) aura acquis le produit en échelonnant le paiement et le magasin aura réalisé une vente sans assumer le risque que le client ne respecte pas ses engagements. Un outil pratique tant pour le commerçant que pour l'acheteur - un sondage publié l'an dernier par Klarna indique que 75% des consommateurs ont une préférence pour les e-commerçants qui proposent ce type de services.

Rédigé par Sophia Qadiri