Des ingénieurs américains ont développé un puissant système portable capable de mesurer l’activité électrique du cerveau hors de l’hôpital.

Un casque sans fil mesure l'activité du cerveau

Depuis quelques années, les avancées dans le domaine de l’électroencéphalographie – examen du cerveau permettant de diagnostiquer certaines maladies neurologiques – ont mené à quelques systèmes sans fil et à électrodes sèches, n’ayant pas besoin de gel pour rentrer en contact avec la peau. Mais ces inventions restent marginales et leur puissance est limitée. Une équipe dirigée par Tim Mullen et Mike Yu Chi, deux ingénieurs – et startupers – de San Diego, vient de développer un appareil de ce type ayant une puissance comparable aux machines utilisées dans les hôpitaux.

Les électrodes sèches du système de Mullen et Chi. ©Cognionics

Quatre ans de R & D ont été nécessaires à Mike Yu Chi et sa startup Cognionics pour obtenir un casque confortable à électrodes sèches surpuissantes. Les données sont collectées par un logiciel imaginé par Qusp, l’entreprise de Tim Mullen. Ce dernier imagine un futur dans lequel l’imagerie neurologique serait du ressort des patients eux-mêmes, munis de leur propres machines. « Dans dix ans, utiliser un électroencéphalographe pourrait devenir aussi naturel que se servir d’un smartphone», assure-t-il. En effet, il pourrait être intéressant d’étudier l’activité du cerveau autrement que pour déceler des maladies. Lorsque quelqu’un est chez soi, lorsqu’il conduit ou fait un footing au grand air : c’était jusque-là impossible avec les appareils normaux. A long terme, l’ingénieur pense avoir assez de connaissances sur le cerveau en pleine activité pour développer des traitements non invasifs où l’organe vital malade serait réparé sans besoins médicamenteux.

Rédigé par Anna Bochu
Journaliste