Les chatbots ne sont pas que l’apanage de l’industrie du retail. Le secteur de la santé commence à tirer profit de cette révolution technologique.

Les chatbots s'invitent aussi dans la santé

Suite à l’ouverture de Bot for Messengers, les chatbots, alors démocratisés, ont très rapidement démontré leurs bénéfices en matière de service et d’expérience consommateur pour l’industrie du retail. La plus grande chaîne de supermarchés biologiques américaine, Whole Foods, annonçait récemment développer son propre robot conversationnel pour suggérer des recettes de cuisine personnalisées à ses clients. Dans un tout autre domaine, celui des ressources humaines, les chatbots promettent d’automatiser des tâches à faible valeur ajoutée, dans le cadre du recrutement par exemple. C’est à présent au secteur de la santé de tirer profit de ces robots dopés à l’intelligence artificielle.  

MedWhat, start-up rencontrée à l’occasion de Learning Expedition sur la santé connectée organisée par L’Atelier en Silicon Valley, a mis au point un robot conversationnel qui informe les utilisateurs sur leurs symptômes. La start-up prend le contrepied des forums de santé qui ne peuvent fournir de réponse personnalisée et se transforment bien souvent en une source d’inquiétude plutôt que d’apaisement. Ici l’utilisateur de l’application mobile MedWhat s’adresse en langage naturel à une intelligence artificielle, dont le fonctionnement est similaire à celui de Siri ou Hound. Le chatbot pose dans un premier temps une série de questions simples à l’utilisateur. Une fois les éléments de contexte rassemblés, il croise alors des milliers de données issues d’articles scientifiques, de revues médicales et du dossier médical personnel de l’utilisateur. Ce qui lui permet de fournir rapidement des conseils relatifs à l’état de santé de l’individu.

La start-up, n’ayant pas vocation à poser un diagnostic médical ou à imposer un quelconque traitement à ses utilisateurs, profite de la souplesse de la régulation de la Food and Drug Administration relative aux applications mobiles dites de bien-être. Pour l’heure, MedWhat aurait 100.000 utilisateurs et son intelligence artificielle aurait répondu à plus d’un million de questions.

Rédigé par Pauline Canteneur