Un distributeur de pilules incassable qui reconnaît le patient grâce à son empreinte digitale vient d'être inventé par des étudiants de l'université Johns Hopkins pour contrôler le dosage et éviter les overdoses médicamenteuses.

Un distributeur connecté prévient les overdoses en dosant les médicaments

Selon le Centre américain pour le contrôle des maladies et la prévention, il y aurait plus de 44 000 overdoses fatales par an aux Etats-Unis, dont 16 000 sont causées par des médicaments prescrits. Les autorités fédérales estiment également qu'au moins un américain sur vingt ingère des médicaments destinés à un tiers. Pour lutter contre ce fléau, les étudiants ingénieurs en génie mécanique de la Whiting School of Engineering de l'université Johns Hopkins ont mis au point un distributeur-doseur de pilules incassable pour prévenir l'overdose médicamenteuse.

Pour faire fonctionner la machine, une seule possibilité : le patient doit scanner son empreinte digitale préalablement enregistrée et avoir respecté l'intervalle de temps nécessaire entre deux doses. Le distributeur, qui peut contenir jusqu'à soixante cachets, en délivre alors un. Le prototype est facilement transportable, il pèse environ 1,2 kg et mesure 23,5cm.

L'invention a d'abord été pensée pour des anti-douleurs dont l'abus peut entraîner une addiction. Pour réduire ces risques, le distributeur a été construit à partir du même acier super solide en alliage que les trains d'atterrissages des avions et est verrouillé afin que seul un pharmacien puisse le recharger. Même un marteau ou une perceuse ne permettront pas de forcer le dispositif. Un étudiant a fait le test.

 

 

L'université envisage de développer le produit pour le commercialiser en partenariat avec les National Institutes of Health.

Rédigé par Sophia Qadiri
Journaliste