L’application Beam permet aux professionnels de la santé d’utiliser les lunettes intelligentes comme outil de partage des consultations médicales.

Encourager les consultations médicales collaboratives via les Google Glass

L’utilisation des Google Glass en milieu hospitalier n’est pas une nouveauté et a déjà fait ses preuves avec des opérations chirurgicales menées aux Etats-Unis et en Espagne. Outils favorisant l’innovation médicale telle que l’aide au diagnostic instantané, les lunettes intelligentes se dotent de nouvelles fonctions à l’aide d’applications diverses. La dernière en date est l’application Beam développée par la startup Remedy. Noor Siddiqui, co-fondatrice et âgée de 19 ans, a bénéficié d’une bourse délivrée par le projet Thiel Fellowship, soutenant les innovateurs de moins de 20 ans aux Etats-Unis. Son application permet d’utiliser les Google Glass pour filmer une consultation médicale et la partager à un médecin spécialisé qui la visionnera à distance.

Partager sur une plateforme sécurisée

L’application Beam permet au médecin présent aux côtés du patient de capturer des images ou vidéos en direct et de les partager sur une plateforme sécurisée. Le médecin spécialisé peut accéder au contenu enregistré sur la plateforme grâce à un identifiant personnel. "La caméra présente sur les Google Glass permet au spécialiste de voir le patient à travers les yeux du personnel hospitalier présent dans la chambre" explique Noor Siddiqui. Il pourra envoyer son diagnostic qui sera reçu à travers les lunettes de manière asynchrone ou bien discuter des traitements adaptés au patient par vidéoconférence de manière synchrone lors de cas urgents.

Une collaboration en temps réel

La consultation partagée à l’aide des Google Glass constituerait un outil performant pour les médecins consultés à distance souvent confrontés à l’incapacité de voir le patient. "La médecine est une profession visuelle, mais les médecins ne reçoivent pas toujours l’information visuelle dont ils ont besoin pour fournir un diagnostic et gérer les patients." déclare Noor Siddiqui. L’application permet donc une collaboration en temps réel et directement en milieu hospitalier. "Nous avons développé Beam pour fournir une information visuelle aux experts, réduire les erreurs médicales, améliorer la supervision et la pratique, et surtout favoriser l’exactitude des données médicales." conclut Noor Siddiqui. L’application lancée en avril en 2014 est actuellement en phase de test à l’université d’Harvard.

Rédigé par Eliane HONG
Journaliste