Des chercheurs du laboratoire d’IBM développent une technologie pour prévenir les crises d’épilepsie en partenariat avec l’université de Melbourne.

Le faux cerveau d’IBM détecte les convulsions à venir

L’épilepsie est une des maladies neurologiques les plus répandues. D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, 50 millions de personnes dans le monde sont concernées, dont près de 80% vivent dans les pays en développement. Pour prévenir les crises qui se traduisent par des mouvements involontaires et incontrôlés, des chercheurs misent sur la technologie. Il y a quelques temps, la montre intelligente Embrace avait justement été conçue pour les anticiper.

IBM, oeuvre depuis plusieurs années dans le domaine de la santé via son programme baptisé Watson. Des chercheurs du laboratoire australien de l’entreprise développent en partenariat avec des neurologues de l’université de Melbourne un système de détection des crises d’épilepsie. Menée par Stefan Harrer, l’équipe tente d’analyser les ondes émises par le cerveau. Ils construisent pour cela un système en utilisant un logiciel qui imite le réseau de neurones dans le cerveau humain et utilise un prototype de puce, nommée TrueNorth. Leur ambition est d’utiliser un jour cette puce dans un wearable qui, associé à un implant cérébral, pourrait alerter le patient sur son smartphone en cas de risque de crise.

Quelques minutes d’avance sur une possible perte de conscience, voire des convulsions, permettraient aux personnes épileptiques d’éviter de se mettre en situation de danger. Ils pourraient ainsi attendre avant de traverser la rue, arrêter leur voiture sur le bas-côté ou encore de poser leur tasse de thé. Ce projet est encore à l’état de recherche mais pourrait améliorer de manière significative la vie des concernés s’il aboutissait.

Rédigé par Sophia Qadiri
Journaliste