La start-up américaine Feetz propose à ses utilisateurs de commander des chaussures sur-mesure fabriquées via l’impression 3D.

Feetz : la 3D au service de la podologie et de la personnalisation

Selon un sondage datant de 2014 réalisé par APMA (American Podiatric Medical Association), 8 américains sur 10 auraient déjà rencontré des problèmes podologiques. Fait encore plus surprenant, le même sondage révélait que près d'un américain sur quatre se serait déjà retrouvé dans l'impossibilité de faire de l'exercice, à cause de ces mêmes problèmes de voûte plantaire.

Et si ces nombreux problèmes podologiques se résolvaient grâce à une simple paire de chaussures ? C'est le pari que s'est lancé la start-up Feetz, qui, à l'heure de l'ultra personnalisation des biens, lance un service de chaussures sur mesure. En effet, chaque individu, et par conséquent chaque paire de pieds, est unique (longueur différente, largeur ou au contraire étroitesse des pieds), une singularité à laquelle les chaussures produites en masse ne s'adaptent pas.

La start-up américaine s'est donc attelée à proposer au grand public une paire de chaussures unique, car élaborée en fonction de la forme du pied du futur porteur, et fabriquée par le biais d'une imprimante 3D. Une manière novatrice de façonner les chaussures qui permet de proposer aux clients des paires de chaussures adaptées à leur pied aussi bien en longueur qu’en largeur.

Pour ce faire, il suffit aux utilisateurs d'enregistrer leurs pieds dans une courte vidéo sous 3 angles différents par le biais de l'application Feetz. Une représentation qui permet ensuite au système de Feetz de créer un modèle 3D du pied de l'utilisateur grâce à la technique de photogrammétrie (qui permet de déterminer la forme d'un objet en fonction de photographies).

Ces informations une fois emmagasinées, elles sont combinées à des données concernant le futur porteur : sa taille, son poids, ses activités, son type de chaussures favori... Une fois cette étape réalisée, l'utilisateur à pour possibilité de personnaliser sa paire de feetz (couleur, forme). 24 h après la personnalisation, la paire de chaussure élaborée par l'utilisateur est prête à être expédiée.

 

Au-delà de l'aspect purement personnalisable, les chaussures possèdent également à terme une vocation thérapeutique. Puisque les chaussures sont fabriquées sur mesure, les utilisateurs ne rencontrent plus les problèmes podologiques habituels engendrés par l'acquisition d'une nouvelle paire de chaussures, ce qui a pour conséquence, l'augmentation du taux d'engagement des acheteurs.

Actuellement en phase bêta test, l'application Feetz recenserait d'ores et déjà plus de 1 000 utilisateurs aux États-Unis. Forte d'une levée de fond s’élevant à plus de 1,5 million de dollars en seed stage, et d'un investissement conséquent du CEO de Reebok, la compagnie qui recense à ce jour 7 employés, compte étendre son activité au delà des frontières américaines.

Une innovation dans la méthode de production qui n'en est pas à ses prémisses, puisque l'impression 3D est depuis plusieurs mois utilisée par le géant de l'industrie sportive Nike, pour imprimer des crampons d'une paire de chaussures, ou plus récemment, pour la élaborer la structure de sacs de football.

Rédigé par Anthéa Delpuech