Une application Google Glass permet de prendre en photo des tests de diagnostic rapide pour les analyser et fournir un diagnostic médical instantané.

Google Glass : vers un diagnostic médical via la reconnaissance d’image

Les Google Glass et le secteur de la santé ne sont pas incompatibles. Bientôt considérées comme un dispositif médical à part entière, les lunettes intelligentes de Google devraient servir de support à de nombreuses innovations. Les chercheurs du Département d’Ingénierie et de Sciences Appliquées de UCLA ont pour leur part voulu donner la possibilité aux détenteurs de Google Glass de reprendre (en partie) le contrôle de leurs analyses médicales. Pour cela, Aydogan Ozcan, Directeur de la recherche, et son équipe ont développé une application dédiée permettant à l’utilisateur d’effectuer lui-même une variété de diagnostics en s’appuyant sur la prise en photo de tests de diagnostic rapide et la comparaison d’images.

Une innovation médicale

En effet, les tests de diagnostics rapide utilisés déjà par les médecins sont simplement des analyses peu coûteuses qui s’effectuent à l’aide de bandelettes changeant de couleur lorsqu’elles détectent une maladie. En utilisant l’application Google Glass, les utilisateurs prennent en photo ces bandelettes TDR et les téléchargent sur un serveur ad hoc. Celui-ci se compose d’une banque d’images de résultats d’analyses médicales qui va effectuer automatiquement une comparaison avec la photo envoyée pour offrr un diagnostic complet en moins de huit secondes. Cette lecture quantitative à travers la plateforme permet ainsi d’éviter les interprétations erronées qui sont souvent la bête noire des professionnels de santé qui doivent souvent traiter à l’œil nu différents types de TDR chaque jour.

La santé mobile est une réalité

Selon Aydogan Ozcan, "cette application permet un contrôle en temps réel des conditions de santé et pourrait être d’une grande valeur dans les domaines de l’épidémiologie, la m-santé et la télémédecine." La technologie a été éprouvée avec des tests traitant le VIH et d’autres traitant un antigène spécifique à la prostate. Plus de 400 photos de tests ont été prises sous différentes conditions et les serveurs ont pu lire les photos dans 99,6% des cas et ont rendu des analyses justes et précises. Les bénéfices de la combinaison santé et technologie mobile ne sont donc plus à prouver.

Rédigé par Eliane HONG
Journaliste