Ebola, Zika, Dengue… les épidémies tuent chaque année plusieurs milliers de personnes. Les détecter à temps sauverait des vies. C’est l’objectif de l’intelligence artificielle AIME.

L’intelligence artificielle AIME détecte les épidémies avant leur déclenchement

Tous les ans, 500 000 personnes contractent la dengue hémorragique et 20% d’entre eux en meurt. Pour lutter contre cette épidémie vieille de plus de 35 ans, il n’existe ni traitement ni vaccin. Le seul moyen de s’en prémunir actuellement est de surveiller les moustiques et de s’en protéger. La technologie pourrait changer la donne. L’intelligence artificielle AIME a en effet été conçue pour détecter l'ampleur d'une épidémie trois mois avant qu'elle ne se déclenche.

L’idée est de changer d’approche. Plutôt que de tenter de stopper la progression des épidémies, pourquoi ne pas agir en amont, avant même le déclenchement ? Testé au Brésil et en Malaisie, AIME - pour Artificial Intelligence in Medical Epidemiology - a repéré le commencement d’une épidémie du virus Zika et de la dengue avec près de 90% de précision dans un rayon de 400 mètres. Les cofondateurs ont créé un algorithme qui utilise onze variables différentes comme des données météorologiques, sur les zones de construction, sur la mortalité due à la dengue.. pour atteindre ce niveau d’exactitude. Le résultat se traduit ensuite par un cercle sur une carte et indique la probabilité que la maladie s’étende sur des points donnés.

 

 

Les départements de santé et Villes peuvent donc désormais anticiper et développer une meilleure stratégie pour allouer les ressources et informer les populations concernées par une épidémie. En aidant ainsi les pouvoirs publics, cette intelligence artificielle pourrait sauver des vies.

Rédigé par Sophia Qadiri
Journaliste