Healthy Heroes, une application inspirée du jeu World of Warcraft, permet à l'utilisateur de faire évoluer un personnage virtuel grâce aux exercices sportifs qu'il effectue dans la vie réelle.

Quand prendre soin de soi améliore les capacités de ses avatars dans le jeu

Les jeux de rôle en ligne, massivement multi joueurs ou non, pourraient avoir des bienfaits sur la forme physique des joueurs. C'est le postulat des fondateurs d'Healthy Heroes, qui ont mis au point une application dont le but est de motiver et inciter ses utilisateurs à faire du sport en misant sur la ludification. Comment ? En faisant évoluer un personnage virtuel grâce à l'accomplissement d'exercices sportifs dans la vie réelle. Ainsi développer son héros devient le but de l'utilisateur, mais il évolue également dans la vie réelle. "Tout le jeu est inspiré de World of warcraft et de l'engagement nécessaire en temps pour faire évoluer son héros", explique à L'Atelier Amer Mohammed, programmeur chez Healthy Heroes, et rencontré à l'occasion d'Health 2.0 Europe.

L'exercice récompensé

Ici, l'utilisateur choisit un personnage, un héros ou un vilain, sélectionne une activité comme la gym, le football ou encore la course à pied depuis son smartphone et sélectionne un lieu en se géolocalisant et lance le jeu. Une fois terminé, il lui suffit d'indiquer la fin de l'exercice en pressant stop et de voir les points d'expérience s'ajouter et faire évoluer son personnage. L'utilisateur garde le smartphone sur lui ce qui permet de vérifier qu'il fait bien les exercices grâce à la géolocalisation. Le fait de matérialiser la perte de calories par le gain d'un badge ou bien d'une nouvelle paire de chaussures pour son personnage transforme la motivation. Si le personnage évolue au fil des exercices, il peut également s'affaiblir voire pire s'il est délaissé. Par exemple, pour ne pas faire mourir son héros, l'utilisateur doit brûler 700 calories chaque semaine, ce qui correspond à deux séances de course à pied. "Il faut un an pour passer du niveau 1 au niveau 40 qui est le maximum", poursuit Amer Mohammed.

Simplicité et esthétique

L'application a également une dimension sociale qui permet de se défier en remplissant des missions. Des points bonus sont également attribués aux utilisateurs qui s'entraînent avec un ami Healthy Heroes et aussi à ceux qui font des exercices en cas de mauvais temps, qu'il pleuve, vente ou neige. Pour faire adopter une telle application au plus grand nombre, la clé de succès dépendrait de la simplicité d'utilisation. "Aujourd'hui, les solutions digitales qui sortent sur le marché de la santé sont pour moi trop compliquées", conclut Amer Mohammed qui n'est pas issu d'un parcours médical. Mais l'aspect design est également essentiel.

Rédigé par Claire Cavret
Social Media Manager