La réalité augmentée a été identifiée comme outil d’apprentissage puissant pour les étudiants en médecine. Microsoft vient de signer un partenariat qui souligne les bénéfices de cette technologie en matière de design des espaces de soins.

La réalité augmentée au service de l’hôpital 4.0

Aux yeux des consommateurs, la réalité augmentée tend parfois à rester dans l’ombre de sa consoeur virtuelle. Selon le cabinet de conseil Digi-Capital, la technologie devrait en effet mettre plus de temps à s’imposer auprès du grand public. Cependant, les experts s’accordent à prédire qu’à terme, les revenus engendrés par la réalité augmentée dépasseront, et de loin, ceux de la réalité virtuelle.

Du côté des entreprises, le potentiel de la réalité augmentée semble avoir déjà conquis comme dans l’immobilier et le BTP. La santé s’avère être un autre domaine de prédilection pour cette technologie. Microsoft et son Hololens se penchent d’ailleurs sur la question du design des hôpitaux. Le géant a en effet récemment annoncé s’associer avec Stryker, une entreprise américaine d’équipement médical. Celle-ci souhaite, en particulier, proposer un service d’aide à l’aménagement des salles d’opération, construit sur Hololens. L’outil pourrait ainsi faciliter la collaboration entre les nombreuses parties prenantes et divers utilisateurs de la salle d’opération.

 

 

Mais Microsoft Hololens, dont la version 3 devrait finalement sortir en 2019, n’en est pas à ses premiers pas dans l’industrie de la santé. Et pour cause, l’entreprise canadienne de simulation médicale CAE Healthare, la Cleveland Clinic ainsi que la Case Western Reserve University ont, par le passé, développé du contenu en réalité augmentée pour optimiser la formation du personnel soignant via la technologie de Microsoft.

 
Rédigé par Pauline Canteneur