L’Inria vient de présenter un nouveau projet mêlant réalité augmentée et électroencéphalographie. Ce dispositif permet aujourd’hui une simple observation de l’activité cérébrale mais pourrait à terme être utilisée pour soigner certaines pathologies neurologiques.

Quand la réalité augmentée vient soigner le cerveau

La connaissance et compréhension du cerveau continuent d’être l’objet de la recherche scientifique. Les initiatives sont nombreuses.  A commencer par le premier projet français OpenViBE sur les interfaces cerveau-machine (ndlr : système de liaison directe entre un cerveau et un ordinateur sans passer par l'action des nerfs périphériques et des muscles). Citons également la startup MintLabs qui introduit la 3D dans le domaine de l'imagerie ou des projets internationaux d'envergure tels que Humain Brain Project en Europe ou bien BRAIN Initiative aux Etats-Unis. Autant d’innovations pour lesquelles les nouvelles technologies apportent des solutions sur le plan anatomique ou fonctionnel. L'Inria, en France  a aussi planché sur le sujet. Cette semaine, l'institut présentait le dernier projet de ses étudiants : Mind-Mirror. Ce dispositif combine pour la première fois outils de réalité augmentée et d'électroencéphalographie pour offrir une visualisation de son propre cerveau en temps réel.

Mieux comprendre

Le cerveau est un organe complexe. Le visualiser offre ainsi une meilleure appréhension de ses caractéristiques. La technologie développée par Mind-Mirror se décline sous la forme d'un casque EEG (pour capter l'activité électrique cérébrale) doté d’électrodes. Ces dernières se situent à la surface du crâne et permettent de capter et d'enregistrer l'activité électrique du cerveau. Une fois l'activité captée par le casque, celle-ci est reconstituée et projetée à l'aide d'une caméra 3D et un écran-miroir. Mind-Mirror offre différents modes d'utilisation : cartographie de l'activité électrique, représentation volumique de l'activité cérébrale, analyse de l'activité cérébrale en temps-réel, etc. Les chercheurs prévoient de développer de nouvelles représentations graphiques mais aussi de nouvelles configurations matérielles comme des caméras 3D low cost, des smartphones. Laissant envisager un coût rentable et donc un usage plus accessible de cette technologie.

Neurofeedback

Cette application de visualisation permet donc une meilleure compréhension du fonctionnement de cet organe complexe et s'avère un réel atout pour le diagnostic dit "Neurofeedback". Il s'agit d'une approche qui permet d'aider le cerveau à se réorganiser lui-même pour mieux fonctionner. Le Neurofeedback analyse l'activité électrique du cerveau et lui renvoie par la suite des informations sur son propre fonctionnement. Le cerveau, informé, se réorganise alors. Cette approche est aujourd'hui envisagée pour soigner des pathologies telles que les troubles de l'attention, du sommeil, les acouphènes mais aussi les dommages provoqués par les accidents vasculaires cérébraux (AVC). Ici, la technologie développée par Mind-Mirror pourrait représenter une avancée majeure pour le Neurofeedback. En outre, bien que l'objectif majeur de cette initiative étant pour la recherche, Mind-Mirror offre une nouvelle expérience utilisateur et ses applications ludiques possibles sont nombreuses notamment dans le domaine des jeux vidéos.  

Rédigé par Kenza ADEÏDA
Journaliste