L’infarctus du myocarde reste la première cause de mortalité en France. Un petit robot pourra presser le cœur en cas de crise.

Un robot “presse-coeur” pour survivre à une crise cardiaque ?

L’infarctus du myocarde, plus communément appelé « crise cardiaque » touche chaque année en France, 120 000 personnes. Parmi elles, 18 000 décèdent dans l’heure qui suit l'attaque. Cette défaillance cardiaque, qui s’explique par un blocage de la circulation sanguine, nécessite une prise en charge médicale des plus rapides. En attendant les urgences, un petit robot pourrait aider ces futurs patients à survivre.

Une équipe d’ingénieurs de l’Université d’Harvard ont mis au point une poche en silicone qui enrobe l’organe comme un cocon. Légère et élastique, elle suit les battements cardiaques et presse le cœur, lorsqu’il s’arrête, pour en rétablir la circulation. Cet appareil se pose comme une alternative potentielle aux actuels DAV (dispositif d’assistance ventriculaire), ces pompes mécaniques implantées aux patients les plus vulnérables. Leur contact direct avec le sang est néanmoins un facteur de risque pour les patients, puisqu’elles forment des caillots. Ce qui n’est pas le cas avec cette enveloppe cardiaque.

 

 

 

Le robot, n’offre cependant pas que des promesses. Testé sur les cochons, il demeure pour l’heure, encombrant. Surtout, son enveloppe abîme les tissus cardiaques. Alors, en attendant, quand le cœur bat la chamade, il est toujours possible de surveiller son flux sanguin pour détecter  les caillots ou les crises à venir.

Rédigé par Laura Frémy
Journaliste