Health

Au Bénin, cette e-carte d'identité médicale pourrait sauver des vies

  • 24 Mai
    2018
  • 2 min

Présente ce jeudi à l'édition 2018 de Viva Technology, la start-up KEA Médical est venue présenter sa solution assurant la traçabilité du circuit médical des patients.

En médecine, la traçabilité des soins est une obligation fondamentale. Grâce à l'identification du patient et de tous les soins et diagnostics qu'il a reçu, elle permet de garantir la bonne continuité de la prise en charge médicale. Elle permet aussi d'assurer la sécurité et la transparence des différentes prises en charge et d'établir la ou les responsabilités si une erreur de diagnostic ou de soin a été commise dans le circuit médical d'un patient. En plus de sécuriser le patient, elle vise donc à donner les bonnes clés de compréhension du patient et de ses antécédents, indispensables au diagnostic du praticien. Si en France, la traçabilité du circuit médical est assurée, il n'en est pas de même au Bénin où un véritable manque de coordination entre les médecins, les centres de soins et les patients cause chaque année de trop nombreux décès. C'est ce constat, auquel elle a été tragiquement confrontée, qui a poussé la jeune médecin béninoise Arielle Ahouansou à lancer sa start-up KEA Medicals, qui ambitionne de révolutionner le circuit médical béninois en garantissant la centralisation des données médicales des patients. Pour ce faire, la plateforme KEA Medicals propose aux utilisateurs de s'inscrire en ligne et de remplir un questionnaire comprenant les informations de santé de base comme le groupe sanguin, les allergies ou encore les antécédents médicaux afin d'élaborer son identité médicale universelle. Lui est remis ensuite un QR Code qu'il peut emmener partout avec lui et qui permettra au médecin ou urgentiste, en cas de maladie ou d'accident, d'avoir accès à ses informations de santé. Pour lutter contre l'inégalité d'accès face aux soins, notamment dans les régions rurales ou reculées, le dispositif prévoit des consultations à distance pour moins de cinq euros. Aujourd'hui, près de 50 000 patients se sont déjà inscrits sur la plateforme. Un succès pour la jeune entrepreneuse de 25 ans qui ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et qui ambitionne, dans les années à venir, de garantir une couverture médicale à tous les Béninois.

Rédigé par Théo Roux

BNP Paribas est partenaire de Viva Technology pour la troisième année.