Health

En Éthiopie, une application mobile prévient la mortalité en couche

  • 10 Jan
    2018

L'ONG Maternity Foundation permet d'éduquer les sages-femmes aux procédures d'urgence en cas de complication lors de l'accouchement.

En Éthiopie, 85% des femmes accouchent à domicile malgré les risques sanitaires importants que cela implique. En effet, d'après un rapport de 2011, le pays figure dans les cinq pays les plus touchés dans le monde par les décès en couche, avec près de 676 décès maternels pour 100 000 naissances. Un chiffre alarmant qui, au fil des années, a poussé les pouvoirs publics à prendre le problème à bras le corps. Une vaste campagne de prévention et des actions ont été prises dans le pays pour, selon le gouvernement, réduire de 101 à 68% le taux de mortalité infantile et maternelle en cinq ans. Pour autant, il s'agit d'un problème endémique qui nécessite l'intervention de divers acteurs. C'est pourquoi l'ONG Maternity Foundation a mis au point Safe Delivery App, littéralement « Application pour un accouchement sans risques » en français, une solution permettant, par de courtes vidéos éducatives visionnables « offline », de former des sages femmes aux situations d'urgence durant l'accouchement : des hémorragies à la réanimation, en passant par les traitements infectieux. Le but est à la fois de prévenir mais aussi de donner aux femmes les armes pour guérir. Car force est de constater que le manque de formation et de personnel soignant à la maternité est d'autant plus problématique que les naissances sont très nombreuses en Éthiopie. Aussi la formation est une arme considérable. Développée sur téléphone mobile, donc adaptée aux coutumes locales, l'application a ainsi permis d'augmenter considérablement l'éducation des populations aux gestes qui sauvent. Certifiée par le Ministère de la Santé, l'application a, depuis sa création en 2012, prouvé son efficacité. Selon une étude de 2016 menée par l'American Medical Association, le taux de mortalité infantile serait passé de 23 décès pour 1000 naissances à 14 décès pour 1000 naissances dans les zones où Safe Delivery App a été introduit.

Rédigé par Théo Roux