Parmi les diverses formes de cécité, se trouve la rétinite pigmentaire. La National Health Society a conçu des implants bioniques pour aider les patients à recouvrir la vue.

Des implants bioniques en mettent plein la vue

Sur le globe, près d’1 personne sur 4000 souffre de rétinite pigmentaire. En France, 30 000 personnes sont concernées par cette pathologie. Cette maladie génétique rare attaque la rétine, pour l’empêcher de répondre aux signaux lumineux. Elle évolue  progressivement jusqu’à la cécité. Pour ces patients, le secours pourrait venir de la technologie.

Au Royaume Uni, la NHS (National Health Society), a conçu des implants bioniques pour traiter cette forme de cécité et les a testé avec succès sur 10 de ses patients. Son nom est l’Argus II. L’implant est relié à une caméra, elle-même posée sur une paire de lunettes. Captées par la caméra, les images se convertissent en signaux grâce à des électrodes placées sur la rétine. Ces mêmes électrodes stimulent les cellules rétiniennes qui transmettent à leur tour les informations jusqu’au cerveau, pour une vue partiellement restaurée. Pour le docteur Jonathan Fielden : « Ce dispositif innovant a montré de belles promesses et pourrait changer des vies. »

Rédigé par Laura Frémy
Journaliste