Health

Quand l'intelligence artificielle nous aide à comprendre le génome humain

  • 21 Dec
    2017
  • 2 min

Le 4 décembre dernier, Google a annoncé le lancement de DeepVariant, un logiciel en code source ouvert conçu pour séquencer le génome humain.

En recourant à l'apprentissage profond, une branche de l'intelligence artificielle, le logiciel obtient des résultats bien plus précis que ne le permettaient les précédentes méthodes manuelles. Au cours des vingt dernières années, les techniques de séquençage génétique ont vu leur coût drastiquement baisser. Le corps médical espère aujourd'hui les utiliser pour repérer les gènes causant certaines maladies et trouver de nouveaux médicaments. Mais il faut pour cela traiter un nombre titanesque de données, tâche idéale pour l'intelligence artificielle. Cependant, si DeepVariant est gratuit, la puissance informatique colossale nécessaire à son fonctionnement, elle, ne l'est pas. En plus de faire avancer la recherche, Google espère ainsi sans doute orienter davantage de clients vers son service cloud, qui permet d'accéder à une grande puissance informatique moyennant un abonnement aux serveurs de Google.

Rédigé par Guillaume Renouard