Health

L'IA pallie le manque de médecins en Chine

  • 23 Mar
    2018
  • 2 min

Sur le modèle des Etats Unis ou de l'Europe, la Chine se lance dans la course à l'IA dans le secteur médical pour faire face à la pénurie de médecins dans le pays.

Ces dernières années, la Chine a multiplié les annonces politiques et les grands projets pour faire du pays le leader mondial de l'économie numérique. Une ambition portée notamment par le lancement d'un grand plan d'adoption de l'intelligence artificielle d'ici 2020 visant à faire passer son poids économique de plus de 22 milliards de dollars à l’horizon 2020 à 150 milliards de dollars en 2030. Pour ce faire, la Chine a annoncé soutenir de vastes investissements en recherche et développement (R&D) afin que l'IA transforme tous les secteurs d'activité, de l'entreprise au commerce en passant par l'administration ou la médecine. Dans ce dernier secteur, le gouvernement envisagerait de lutter contre la pénurie de médecins et les blocages hospitaliers qui en découlent en utilisant massivement l'IA. En Chine, Il y aurait en effet moins de 2 médecins pour 1 000 personnes. Pour améliorer la prise en charge des patients et humaniser les services, de nombreux hôpitaux chinois, notamment basés dans la capitale, envisageraient d'exécuter leurs diagnostics et leurs dépistages selon un algorithme d'IA. Cela permettrait selon eux, aux médecins, de prendre plus de patients en charge. Et cela n'est pas sans intéresser les entreprises technologiques chinoises. Le géant Alibaba aurait d'ores et déjà ouvert des unités de recherche et développement pour mettre au point des outils de diagnostics utilisant l'IA. Et pour cause, selon un rapport de l'IDC, le marché chinois des services de santé en IA pourrait bien atteindre 930 millions de dollars en 2022. 

Rédigé par Théo Roux.