Health

Lutter contre les infections grâce à l’intelligence artificielle

  • 18 Août
    2017
  • 2 min

Des chercheurs de l’EPFL et de l’université de Stanford ont développé un programme pour aider à lutter contre les infections hospitalières.

Tous les jours, environ un patient sur 25 à l'hôpital souffre d’une infection nosocomiale, d’après le CDC (centre pour le contrôle des maladies et la prévention). Le manque d’hygiène est souvent à l’origine de ces infections. Il suffit qu’un visiteur ou un membre du personnel hospitalier oublie de se laver les mains pour que le risque augmente. C’est ce qui a poussé des chercheurs de l’EPFL et de l’université de Stanford à développer un programme pour améliorer le respect des conditions sanitaires à l’hôpital.

Leur idée ? Une intelligence artificielle (IA), dotée d’une caméra de surveillance, capable de déterminer si une personne s'est désinfecté les mains. Les scientifiques ont testé ce système utilisant des algorithmes de vision par ordinateur (computer vision) dans un hôpital. L’IA a réussi à repérer avec 75% de précision si les personnes avaient ou non respecté la procédure d’hygiène. L’avantage de cette technique est que l’IA peut suivre un individu d’une pièce à l’autre et collecter des données sans toutefois porter atteinte à la vie privée. Les visages n’étant pas apparents sur les images.

Au-delà de recueillir des données, l’objectif est évidemment d’augmenter le nombre de personnes qui se lavent les mains en milieu hospitalier quand elles le doivent, afin de réduire les infections. Définir un constat clair de la situation est un premier pas en ce sens. La présence de caméra pourrait inciter les personnes concernées à observer les consignes. Le système doit être testé dans trois nouveaux hôpitaux pendant un an, l’occasion de vérifier l’hypothèse. 

La start-up irlandaise SureWash a également vocation à encourager à se laver les mains à l’hôpital, par le jeu cette fois. Dans les deux cas, la technologie prête main forte aux médecins, sans les remplacer.