Health

Un pancréas artificiel pourrait changer la vie des diabétiques

  • 23 Oct
    2017
  • 2 min

Des chercheurs de l’Université de Harvard ont mis en place un système de pancréas artificiel pour réguler automatiquement le niveau d’insuline des diabétiques, grâce à un algorithme.

Le diabète concerne plus de 422 millions de personnes dans le monde d’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Et la Silicon Valley regorge de solutions pour faciliter le quotidien des patients atteints de cette maladie chronique, due à une production insuffisante de l’insuline par le pancréas, ou à une utilisation inefficace de la substance par l’organisme. Chaussettes connectées et smartphones glucomètres font partie de ces solutions. En Corée du Sud, c’est un patch intelligent qui a vocation à traiter les symptômes. Et les Français ne sont pas en reste avec PKVitality, rencontré au CES, et son bracelet connecté qui mesure la glycémie sans avoir recours au prélèvement de sang. Des chercheurs de l’Université de Harvard vont encore plus loin et ont récemment testé un système de pancréas artificiel. Le système composé d’une pompe à insuline et d’un glucomètre sous la peau du patient utilise un algorithme via un smartphone pour délivrer automatiquement le niveau approprié d’insuline, exactement comme c’est le cas pour quelqu’un en bonne santé. Les tests sont prometteurs, si cela fonctionne et que la technologie est commercialisée cela signifiera que la personne diabétique n’aura presque plus à se soucier de réguler son niveau d’insuline. Des contrôles réguliers restent toutefois recommandés. Au-delà du progrès médical, de telles inventions améliorent également significativement le bien-être des patients, en réduisant le niveau de stress.

Rédigé par Sophia Qadiri