Health

Le sevrage par la VR fait un tabac

  • 12 Juin
    2017
  • 2 min

MindCotine, l’application de réalité virtuelle entend soigner les addictions à la cigarette et s’installer dans les hôpitaux.

Selon un rapport de l’Institut de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES), la France compte 15 millions de fumeurs. Pourtant, le tabac est la première cause de mortalité évitable avec plus de 66 000 décés par an. Un fumeur régulier sur deux meurt prématurément des causes de son tabagisme. Si les pouvoirs publics multiplient les programmes de sensibilisation, la technologie s’est aussi emparée du problème en étudiant des solutions pour guérir les patients de leurs addictions. Car l’addiction à la cigarette revêt un aspect biologique, le corps devient dépendant à la nicotine, et un aspect psychologique, car comme la plupart des addictions, le tabagisme s’installe peu à peu comme un palliatif extrêmement dangereux à certains phénomènes comme le stress, la peur, le déni ou la névrose. Dès lors, un véritable travail psychologique est souvent nécessaire dans l’arrêt du tabac. C’est pourquoi la start-up MindCotine a développé une application en VR qui donne l’illusion de fumer et qui tend à tromper le cerveau sur ces dépendances à la nicotine. De plus, développé comme un véritable programme médicinal, l’application prodigue aussi des séances de méditations quotidiennes basées sur des données comme la fréquence cardiaque ou la tonalité de la voix. La start-up entend bien généraliser l’usage de la VR pour l’arrêt de la cigarette, notamment en entrant dans les hôpitaux, et éviter que la vie de 16 millions de fumeurs ne parte en fumée.