Health

La télémédecine veut faciliter l'accès aux soins pour tous

  • 09 Nov
    2017
  • 2 min

Au Royaume Uni, Le National Health Service (NHS) a mis au point GP at hand, une application de consultation médicale qui utilise l'appel vidéo pour mieux répartir l'offre médicale dans tous les territoires.

Selon l'Atlas 2017 de la démographie médicale dévoilé en octobre dernier par le Conseil national de l'ordre des médecins (CNOM), il existerait en France près de 192 déserts médicaux. Un problème d'inégalité de l'accès aux soins qui toucherait au moins un Français sur dix, soit près de 2,5 millions de personnes. En ce sens, la télémédecine pourrait offrir des solutions viables pour reconnecter ces territoires isolés et garantir un accès égalitaire aux services médicaux. C'est en tout cas la démarche qu'a entrepris le Service national de santé britannique, qui vient de mettre au point GP at hand, une application permettant aux patients de prendre un rendez-vous rapide et de s'entretenir, via un appel vidéo, avec un médecin, et ceci en moins de deux heures. Certains médicaments pourront également être prescrits pour les symptômes les plus bénins. Si l'objectif de la démarche est de désengorger les services d'urgences et de soulager les dépenses publiques du pays, la solution pourrait également servir à désenclaver les déserts médicaux et reconnecter les personnes isolées à ces services. Parce que l'égalité de l'accès au soin est un enjeu majeur de santé publique, le gouvernement français s'est récemment saisi de la question, en affichant la volonté de faire entrer la télémédecine dans le droit commun dès 2018. Mais encore faut-il, pour ce faire, étendre la couverture Internet haut-débit à l'ensemble du territoire et garantir le respect du secret médical à travers une vigilance accrue sur l'utilisation des données de santé.