Health

Un textile désinfectant réduit les bactéries de plus de 90% dans les hôpitaux

  • 10 Oct
    2017
  • 2 min

Un nouveau matériau imaginé par une société spin-off de l'Université britannique de Leeds permet de lutter contre la transmission des infections à l'hôpital, dont les mains sont jusqu'à 80% responsables.

Surfaceskins est un textile désinfectant qui permet de réduire le niveau de bactéries de plus de 90%. L'idée est d’équiper les portes de l'hôpital avec cette technologie afin de renforcer l'hygiène des mains du personnel et des autres usagers, et réduire ainsi la transmission des infections. Les panneaux de protection et poignées de portes antibactériennes, destinés à remplacer les traditionnelles plaques d'aluminium, sécrètent un gel hydroalcoolique permettant de tuer les germes et de conserver la propreté du lieu. Ils ne nettoient pas les mains à proprement parler mais éliminent les bactéries potentiellement déposées par l'utilisateur précédent, rompant ainsi la chaîne de transmission des infections. Ce matelas de protection se désinfecte donc lui-même. Surfaceskins complète les mesures d'hygiènes existantes, et permet notamment de garder les mains propres après un lavage en proposant une surface saine. La technologie est jetable, et conçue pour durer jusqu'à sept jours. Après sept années de recherche, et alors qu'un papier scientifique sur son efficacité vient de paraître, Surfaceskins envisage de s'intéresser à d'autres secteurs industriels où l'hygiène est particulièrement importante, comme la restauration.

Rédigé par Marie-Eléonore Noiré