Devant le retard pris par le chantier de l'annuaire universel, la société Le Numéro, qui gère le numéro de renseignements 118 218, vient d'annoncer le lancement d'une collecte publique des...

Devant le retard pris par le chantier de l'annuaire universel, la société Le Numéro, qui gère le numéro de renseignements 118 218, vient d'annoncer le lancement d'une collecte publique des numéros de téléphones mobiles dans le but de créer son propre index.
 
Non content d'inonder les ondes avec sa reprise de la mélodie de Véronique et Davina, le 118 218 ambitionne à terme de lancer un service d'annuaire qui pourrait venir concurrencer les piliers du secteur, comme les fameuses Pages Jaunes. Le lancement officiel devrait intervenir le 15 mars prochain.
 
Pour se faire, Le Numéro va devoir inciter les abonnés mobiles à donner leurs coordonnées. Dans ce but, elle s'est adjoint les services de Nokia et de Neuf Cegetel. Le premier, numéro un mondial, peut faire profiter ce projet de sa notoriété, alors que le second se serait engagé à inciter ses trois millions d'abonnés à s'inscrire.
 
A l'heure actuelle, l'Arcep ne recense qu'un peu plus de 1 % des numéros mobiles en passant par les opérateurs. En passant le barrage de l'institution et en s'adressant directement au consommateur, le 118 218 estime pouvoir faire mieux. La société affirme que plus de 50 % des Français seraient favorables à la constitution d'un tel annuaire.
 
En guise de première ébauche, Le Numéro propose aux internautes de confier leur numéro de mobile à son service "Discreto". Pour joindre un des numéros enregistrés dans cet annuaire "discret", l'utilisateur doit s'adresser au service de renseignements et demander à entrer en contact avec la personne. Le numéro de cette dernière n'est pas divulgué, elle peut en outre choisir de refuser l'appel.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 03/03/2006)