Hier, l'opérateur de télécoms britannique a présenté les résultats de son réseau d'alliances européens comprenant 11 participations minoritaires. En 1998, l'ensemble de ce réseau de partenariats ...

Hier, l'opérateur de télécoms britannique a présenté les résultats de son réseau d'alliances européens comprenant 11 participations minoritaires. En 1998, l'ensemble de ce réseau de partenariats a réalisé un chiffre global de 4 milliards de livres (6 milliards d'euros) supérieur de 33 % aux prévisions. BT a triplé la quote-part de ses revenus européens à 1,2 milliard de livres (1,82 milliard d'euros). De son côté, la quote-part de ses pertes s'est élevée à 287 millions de livres (440 millions d'euros), contre une prévision initiale de 310 millions de livres. Alfred Mockett, le patron de BT Worldwide a indiqué "notre stratégie est de continuer à investir dans cette famille de partenaires pour faire en sorte que la valeur d'ensemble de ce réseau soit supérieure à la somme de ses parties". BT détient ainsi 26 % en France dans Cegetel, 45 % en Allemagne dans Viag Interkom, 45,5 % en Italie dans l'opérateur Albacom en association avec Banca Nazionale del Lavoro, 50 % aux Pays-Bas dans l'opérateur Telfort, 17,8 % d'Airtel en Espagne, 50 % de Telenordia en Suède et 24,4 % de Sunrise en Suisse. D'ici à 2002-2003, BT entend faire passer la part de marché de ce réseau en Europe de 4 % à 9 %. Tout en se considérant dans chacune de ces sociétés comme "l'opérateur principal", BT a déjà augmenté ses participations à 24,4 % dans Sunrise et à 17,8 % dans Airtel. Pat Gallagher, le président de BT Europe insiste sur la volonté du groupe d'investir dans les secteurs du téléphone mobile et de l'Internet à forte croissance. Avec au total 7 millions de clients, le portefeuille d'abonnés du réseau européen de BT a progressé dans le secteur du téléphone mobile de 67 %. Ayant investi près de 3 milliards de livres dans son réseau en Europe continentale, BT maintient son objectif d'équilibre de l'ensemble pour 2001-2002. Cegetel, principal partenaire en termes de revenus, a en 1998 réalisé un chiffre d'affaires de 1,9 milliard de livres et une perte de 100 millions de livres (950 millions de F). L'opérateur britannique rappelle que Cegetel doit atteindre l'équilibre cette année avec un résultat fin 1999 de 200 millions de livres. D'ici à 2001, Cegetel va, selon BT, doubler son chiffre d'affaires à 4 milliards de livres. (Les Echos - 4/06/1999)