Rappelant qu'elle publie chaque mois un Observatoire des mobiles constituant la seule référence reconnue quant à la situation du marché, l'ART vient de publier les chiffres relatifs à la situation a...

Rappelant qu'elle publie chaque mois un Observatoire des mobiles constituant la seule référence reconnue quant à la situation du marché, l'ART vient de publier les chiffres relatifs à la situation au 31 décembre 1999 pour la seule téléphonie mobile. La publication complète du document relatif à décembre interviendra dans le courant de la semaine prochaine. 2 577 800 français se sont abonnés à l'un ou l'autre des trois opérateurs français au mois de décembre 1999. Ayant séduit 1 221 900 nouveaux abonnés, France Télécom (Itinéris, Amaris aux Antilles) possédait au 31 décembre 1999 un parc total de 10 051 000 abonnés, soit une part de marché de 48,7 %. Pour sa part, Cegetel (SFR, SRR à la Réunion) a séduit 863 500 nouveaux abonnés, soit un parc total de 7 334 800 clients et une part de marché de 35,6 %. Enfin, Bouygues Télécom a conquis 492 400 nouveaux abonnés, faisant ainsi passer son parc total à 3 233 200 abonnés et sa part de marché à 15,7 %. La France comptait 20 619 100 abonnés au téléphone mobile au 31 décembre 1999, soit un taux de pénétration de 34,3 %. Le parc du groupe France Télécom est ainsi passé de 1 430 000 abonnés au 31/12/1996, à 3 080 000 fin 97, 5 552 000 fin 98 et 10 051 000 fin 99. Celui du groupe Cegetel de 941 000 fin 96, à 2 231 000 fin 97, 4 251 000 fin 98, et 7 334 800 fin 99. Enfin, Bouygues Télécom a vu le nombre de ses abonnés passer de 90 000 fin 96, à 505 000 fin 97, 1 406 000 fin 98 et 3 233 200 fin 99. Le parc total d'abonnés au téléphone mobile est ainsi passé de 1 302 000 fin 96, à 5 817 000 fin 97, 11 210 000 fin 98 et 20 619 100 fin 99. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 12/01/2000)