La possibilité de concevoir l'accès aux applications comme un service, et d'en profiter en tout lieu et depuis tout appareil, explique le succès à venir des solutions hébergées dans les nuages.

En 2011, le cloud computing plébiscité par les entreprises

 

Le développement du cloud computing laisse entrevoir la place prépondérante qu’il occupera l’année prochaine, dans l’évolution de l’Internet et des nouvelles technologies, affirme Verizon dans un rapport. L’opérateur américain anticipe la prédominance des applications (SaaS) et des infrastructures (IaaS) dans les nuages. Plusieurs grandes tendances se dessinent, selon les auteurs de l’étude. Les entreprises feront appel à des services de cloud computing privés, mais aussi publics et hybrides. “Tout deviendra service”, soulignent les responsables du rapport. “Et les applications professionnelles migreront de plus en plus vers le mobile”, précisent-ils. Des appareils encore plus intelligents, et plus mobiles, permettront un accès généralisé à des quantités importantes de données. Là encore, le cloud computing jouera un rôle crucial, rendant ces informations disponibles depuis différents types d’appareil, à n’importe quel moment de la journée, et quelque soit le lieu où l’on se trouve.

L'envol des contenus vidéo

Une prévision importante de Verizon : la montée en puissance des contenus vidéo sur la Toile, qui fera apparaître de nouveaux modèles économiques pour monétiser ces contenus, en fonction des écrans sur lesquels ils sont accessibles notamment. Ces vidéos seront de plus en plus en haute voire très haute définition. A ce propos, les auteurs du rapport notent que les réseaux de communication devront supporter un trafic bien plus important d’informations, et des “super” centres de données vont peu à peu faire leur apparition d’ici la fin de l’année 2011. Les entreprises devront par ailleurs investir dans des programmes de sécurité permettant une gestion a posteriori de leurs infrastructures. Autre chose : les systèmes M2M (Machine to Machine) sont également amenés à se développer, selon Verizon. Et ce, dès l’année prochaine.

Une identité universelle ?

Notamment pour soutenir la pléthore d’applications et de services rendus disponibles. Les auteurs du rapport rappellent ainsi les chiffres d’ABI Research, selon lesquels d’ici à 2014, plus de huit milliards d’appareils seront connectés à la Toile. Enfin, 2011 sera l’année des réseaux collaboratifs et des solutions personnalisées. Chacun disposant notamment d’une identité universelle. “Il faut imaginer un monde où chaque utilisateur ne possède qu’un nom et qu’un mot de passe pour accéder à n’importe quel site sur Internet”, soulignent les consultants. “En 2011, de nombreux pays mettront en place des infrastructures de part le monde”, concluent-ils.