Le pays devrait dépasser les États-Unis en termes de vente d'appareils vendus. A condition toutefois que les prix des appareils et des forfaits baissent. Ce qui devrait accroître la concurrence entre les constructeurs.

En 2012, la Chine sera le premier marché mondial de smartphones

En 2012, le premier pays consommateur de smartphones sera la Chine, qui détrônera les Etats-Unis et ses 21,3% de part de marché contre 18,2% pour la première. C'est ce que montre l'étude Worldwide Quarterly Mobile Phone Tracker d'IDC. Ainsi, en 2012, la Chine devrait détenir 20,7% du marché des Smartphones, devançant les Etats-Unis de 0,1% pour atteindre 20,2% en 2016, contre 15,3% pour les Etats-Unis. Une tendance qui s'explique par la taille de leur marché soutenue par une demande forte et un taux sain de remplacement. Mais cette croissance est soumise à deux conditions : "Le coût total de possession demeure un obstacle pour les acheteurs potentiels de Smartphones" explique Ramon Llamas, chercheur senior d'IDC. En effet, pour atteindre une part de marché conséquente, vendeurs et constructeurs de téléphones intelligents devront proposer des appareils à bas prix pour stimuler une adoption généralisée soutenue par une concurrence accrue. De la même façon, les opérateurs chinois devront proposer des forfaits à faible coût.

L'Inde et Brésil sur la voie

Inde et Brésil devraient aussi connaître la même tendance et atteindre respectivement 9,3% et 4,7% de part de marché à horizon 2016. Aujourd'hui à la 9ème et 11ème position en terme de consommation de téléphones intelligents dans le monde, cela les placerait à la 3ème et 4ème position. En effet, en Inde, les "consommateurs s'habituent de plus en plus à l'utilisation des données et des mobiles pour le divertissement et autres contenus", précise G. Rajeev, analyste du marché des mobiles chez IDC Inde. Quant au Brésil, la croissance d'adoption de smartphones par la population est également permise par la situation économique de la population. En effet, la croissance économique forte couplée à l'inflation faible du pays tend à réduire la pauvreté de ses habitants. Reste que pour ces deux pays, à l'instar de la Chine, la diffusion de téléphones mobiles intelligents est soumise au coût que leur achat et leur utilisation impliquent, ainsi qu'au développement d'un d'infrastructures permettant d'obtenir un réseau 3G de qualité.

Des constructeurs en concurrence

Les constructeurs devront également baisser leurs prix pour faire face à une concurrence accrue. En effet, les fournisseurs nationaux, tels que Huawai, ZTE et Lenovo en Chine, seront un autre moteur important de la croissance des smartphones. Un constat corroboré par le fait que les constructeurs indiens tels que Micromax, Spice, Karbonn et Lava ont déjà lancé des appareils à bas prix pour stimuler la demande. Ce qui devrait pousser les constructeurs des pays développés à réduire leurs tarifs : "Les acteurs internationaux comme Samsung et Nokia devraient également participer à la croissance en volume avec des Smartphones moins chers", précise Wong Tech Zhunk, analyse de marché sénior pour la zone Asie/Pacifique chez IDC. Notons que l'étude prévoit la croissance de l'adoption de tels appareils dans les marchés matures, mais avec des volumes moins importants.   

Rédigé par Renato Martinelli