à New York. Détenue à 70 % par la Fondation Sita (société Internationale de télécommunications aériennes) et à 30 % par Morgan Stanley Capital Partners, Equant, anciennement “Scitor” sera introduit...

à New York. Détenue à 70 % par la Fondation Sita (société Internationale de télécommunications aériennes) et à 30 % par Morgan Stanley Capital Partners, Equant, anciennement “Scitor” sera introduite en Bourse au règlement mensuel à Paris et au New York Stock Exchange “l’Europe est très importante pour nous puisque nous y réalisons 40 % de notre chiffre d’affaires. Il y a peu de sociétés de télécoms cotées à Paris et nous allons devenir la deuxième valeur du secteur derrière France Télécom”. Equant ayant racheté au cours des derniers mois le réseau privé de Rhône Poulenc et celui d’Air France, a comme quatrième marché la France. Disposant d’un réseau “sans couture” s’étendant dans 220 pays, Equant crée des réseaux virtuels pour les grands sociétés multinationales “le marché de la transmission de données croît de 30 % à 35 % par an et Equant progresse de 100 % par an”. Après avoir réalisé en 1997 un chiffre d’affaires de 529 millions de dollars, mais une perte nette de 7 millions, Equant est légèrement bénéficiaire au premier trimestre 1998 avec un résultat net de 50 000 dollars. Duncan Lewis, directeur général d’Equant explique “nous faisons une introduction en Bourse pour accélérer notre croissance. La concurrence avec les réseaux satellitaires, notamment Teledesic, va devenir rude d’ici à trois ans. Nous détenons 4 % du marché aujourd’hui et nous visons 10 % dans trois ans”.

Cette introduction s’effectuera par augmentation de capital: 26,1 millions d’actions nouvelles devraient être émises (10,4 Millions au Nyse, 15,7 millions au règlement mensuel). La fourchette de prix indicative se situe entre 112,5 F et 139,9 F par action. Le prix de souscription sera annoncé le 20 juillet. (Les Echos La Tribune L’Agefi 02/07/1998)