Le ministère de l'économie, des Finances et de l'Industrie a annoncé vendredi que 3,9 millions de Français se sont portés acquéreurs d'actions de France Télécom au terme de la période de vente ache...

Le ministère de l'économie, des Finances et de l'Industrie a annoncé vendredi que 3,9 millions de Français se sont portés acquéreurs d'actions de France Télécom au terme de la période de vente achevée le 14 octobre, soit un accueil comparable à celui réservé au moins de janvier 1987 à Paribas. Les institutionnels, pour leur part, ont demandé vingt fois les 20 milliards qui leur étaient proposés. La plus grande demande provient pour "les deux tiers de l'étranger, notamment 20 % des Etats-Unis". Les 3,4 milliards de F destinés au personnel, soit 2,3 % du capital ont été intégralement souscrits "Plus de la moitié des 165 000 salariés se sont déclarés intéressés". Au total, 19,4 milliards de F d'actions pourront être acquis par les institutionnels, 19,2 milliards de F par les petits porteurs "c'est la plus forte demande jamais enregistré par un opérateur au niveau mondial". Près de 42 milliards de F iront ainsi rejoindre les caisses de l'Etat. Les réservations effectuées par les particuliers jusqu'à 20 actions (3 640 F) seront servis intégralement. En revanche, un souscripteur recevra 28 actions (5 096 F) s'il a réservé pour 10 000 F (54 actions) et 56 actions (10 192 F) s'il a réservé au plafond de 30 000 F (164 actions). Concernant les ordres n'ayant pas fait l'objet de réservations, les demandes d'achat jusqu'à 7 actions (1 274 F) seront servies intégralement ; pour un ordre de 3 500 F, elles seront servies à hauteur de 42 %, pour un ordre de 10 000 F, 22 % et pour 30 000 F, 16 %. Aujourd'hui 20 octobre à 10 h 30, 20,9 % du capital de l'opérateur seront cotées pour la première fois en Bourse à Paris puis quelques heures plus tard à New York. (Le Monde - 18/10 - Libération - Le Figaro - 18/19/10 - Les Echos - La Tribune - 20/10/1997))