Dès lundi prochain, le 12 fait un adieu définitif au marché français ! Avec le 12, ce seront les 712 d'Orange, 612 de Bouygues et 222 de SFR qui cesseront aussi de fonctionner. Aux nostalgiques...

Dès lundi prochain, le 12 fait un adieu définitif au marché français ! Avec le 12, ce seront les 712 d'Orange, 612 de Bouygues et 222 de SFR qui cesseront aussi de fonctionner. Aux nostalgiques et aux distraits qui composeront encore le numéro à deux chiffres, un message vocal expliquera que le 12 ne répond plus et qu'il faut maintenant composer un numéro débutant par le préfixe 118.
 
Reste à savoir quel numéro les Français composeront alors... Depuis le 2 novembre, date à laquelle le marché des renseignements téléphoniques a été officiellement ouvert en France, les candidats multiplient les campagnes de communication et de publicité et s'entretuent à coup de plainte pour abus de position dominante ou autres réjouissances du même type visant à assombrir leurs images respectives.
 
27 sociétés s'étaient vues attribuer un numéro commençant par le 118 à l'occasion d'un tirage au sort effectué par l'Arcep (Autorité de Régulation des communications électroniques et des postes). Mais elles n'ont pas toutes engagé de campagne de publicité pour défendre leur numéro, certaines avaient uniquement fait la demande pour revendre leur numéro dans un second temps.
 
Au total, cinq acteurs se sont fait entendre et voir à l'aide de campagnes télévisées, radiophoniques, Internet ou encore papier. Parmi eux, le Numéro, filiale du britannique The Number, Telegate, Pagesjaunes, France Télécom et Allo Bottin.
 
Conclusion de la première bataille : les Français continuent de composer le 12 tant qu'ils le peuvent encore. D'après l'Arcep, sur la période de janvier-février 2006, 85,43 % des appels passés vers un service de renseignements téléphoniques l'étaient vers le 12.
 
Que se passera-t-il à partir du 3 avril ? Comment se répartiront les appels échus du 12 ? Aujourd'hui, on ne peut que relayer les objectifs des différents acteurs. Le Numéro et Telegate visent tous deux la place de leader. Le Bottin table sur une fourchette comprise entre 8 % et 10 % des parts de marché. Les Pagesjaunes misent sur 25 % ou 30 % du public.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 30/03/2006)