Les opérateurs chinois de lignes fixes pourront obtenir la licence technique de troisième génération pour concurrencer les opérateurs de téléphonie mobile, car le gouvernement s'efforce de réquilibrer les forces des acteurs majeurs sur le marché des télécommunications, selon un analyste.

Beijing Mobile, dépendant du plus grand opérateur de téléphone mobile de Chine, compte baisser drastiquement ses frais dans les premiers jours de février avec un forfait mensuel qui sera gratuit pour recevoir les appels. Le projet du tarif à sens unique a bénéficié d'un soutien massif de nombreux abonnés de China Mobile et de China Unicom dans la province de Guangdong, à Shanghai et à Tianjin, ce qui devra en effet renforcer le leadership de ces deux géants sur le marché. Cela a contraint leurs rivaux de lignes fixes, dont China Telecom et China Netcom, à baisser leurs prix et à améliorer leurs services, a rapporté le China Securities News mardi. La meilleure méthode pour renforcer la présence de China Telecom et de China Netcom est de leur accorder des licences 3G qui leur permettront de pratiquer le commerce du téléphonie mobile et de concurrencer leurs rivaux sur un pied d'égalité, a expliqué un analyste sous couvert d'anonymat cité par le journal. Une licence 3G aidera sans doute les opérateurs de lignes fixes à contrebalancer leurs rivaux si le lancement du système du tarif à sens unique est approuvé par le ministère de l'Industrie de l'Information, ce qui donnera plus de dynamisme aux deux géants mobiles, a-t-il ajouté. Le journal a indiqué que China Telecom avait établi un secteur du téléphonie mobile pour se préparer au nouveau commerce. Les derniers chiffres montrent que les nouveaux abonnés au téléphone mobile en Chine ont atteint 70 millions en 2006, dépassant ceux du téléphone fixe, qui étaient de 17,36 millions. [via : le Quotidien du Peuple en ligne] L’Atelier Asie - BNP Paribas Web : http://asie.atelier.fr Wap : http://asie.atelier.mobi