Selon une étude menée par Integrated Research, les réticences des professionnels concernant la VoIP (voix sur IP) se sont évanouies pour laisser la place aux avantages. En plus de la réduction...

Selon une étude menée par Integrated Research, les réticences des professionnels concernant la VoIP (voix sur IP) se sont évanouies pour laisser la place aux avantages. En plus de la réduction des coûts des communications, la téléphonie par Internet propose des services connexes à des prix très bas comme la vidéoconférence.
 
70 % des entreprises jugent que la vidéoconférence par Internet fait preuve d'un intérêt immédiat. L'étude a été menée auprès de 1 232 cadres qui ont participé à une étude en ligne à la fin de l'année 2005. 34 % des sondés sont aux Etats-Unis. Les 66 % restants se divisent entre l'Europe, l'Australie, l'Asie, l'Afrique et le Moyen-Orient.
 
78 % des sondés sont en passe d'adopter la VoIP ou l'ont déjà fait, soit 4 entreprises sur 5. Seuls 6 % n'étaient pas encore certains d'abandonner la téléphonie traditionnelle. Il faut cependant noter que ce sondage en ligne n'a pas été réalisé sur un échantillon représentatif des professionnels mondiaux.
 
 "Ces chiffres rappellent l'importance de l'évaluation préalable au déploiement et de l'utilisation d'outils de gestion spécifiques", explique Nathan Brumby. "Cette étude montre que les entreprises comprennent désormais que l'analyse des performances des applications et des réseaux est un élément-clé pour réussir un déploiement de téléphonie sur IP, malgré l'idée trompeuse mais néanmoins répandue que les outils de gestion de données existants sont adaptés à cette tâche."

(Atelier groupe BNP Paribas - 22/03/2006)