passer. Selon cet accord dévoilé au Salon du Bourget, leurs deux projets de réseaux multimédias à haut débit sur satellite, SkyBridge et CyberStar seront réunis, sans pour autant fusionner. Dans ...

passer. Selon cet accord dévoilé au Salon du Bourget, leurs deux projets de réseaux multimédias à haut débit sur satellite, SkyBridge et CyberStar seront réunis, sans pour autant fusionner. Dans un premier temps, les deux groupes investiront 30 millions de dollars dans le projet de l'autre. Une manière comme une autre de défier Motorola et Microsoft. Pour Serge Tchurk, il estime être nettement en avance par rapport à Teledesic (projet de Bill) et nettement moins cher que le nouveau projet de Motorola (voir la revue de presse du 18 juin). En combinant leurs deux systèmes, les associés français et américain vont pouvoir exploiter au maximum leurs complémentarités. Sans les stations terrestres, SkyBridge revient à 3,5 milliards de dollars. Il devrait entrer en service en 2001 et mobiliser à terme une constellation de 64 satellites en orbite basse (1 400 km environ d'altitude). D'un coût annoncé de 1,6 milliard de dollars, CyberStar de Loral est au contraire un système de télécommunications opérant grâce à des satellites géostationnaires interconnectés (36 000 km) qui seront utilisés à partir de 2001. Dotés d'une couverture mondiale, les deux projets gérés séparément à travers deux sociétés, auront un marketing intégré afin d'offrir une gamme complète de services multimédias. Pouvant commencer à travailler avec une enveloppe financière réduite, les deux groupes vont devoir trouver à l'extérieur les sommes nécessaires au lancement du développement proprement dit. Alcatel devrait obtenir environ 4 % du capital du holding Loral Space & Communications en échange de ses parts dans la filiale Space Systems Loral acquises en 1991. La bataille du ciel ne fait que commencer. (Les Echos - Le Figaro - la Tribune - 19/06/1997)