Ce n'est encore qu'une rumeur relayée par le Sunday Times britannique mais l'impact sur les titres des deux entreprises ne s'est pas fait attendre. Alcatel envisagerait de faire une offre de 5...

Ce n'est encore qu'une rumeur relayée par le Sunday Times britannique mais l'impact sur les titres des deux entreprises ne s'est pas fait attendre. Alcatel envisagerait de faire une offre de 5 milliards de livres (7,3 milliards d'euros) pour racheter Thales, le groupe de défense français. Le Sunday Times évoque des sources "au sein de la City" qui lui auraient dévoilé ce projet.

Une telle acquisition pourrait permettre à Alcatel d'être moins concentré sur un marché des équipements de télécommunications jugé de plus en plus "difficile". Un exemple est probant à cet égard : le rachat de Marconi par Ericsson en octobre dernier. En outre, Thales a déjà reçu plusieurs candidatures pour son rachat dont celle d'EADS. L'intérêt qu'EADS porte à Thales n'a pas diminué et il se pourrait qu'en cas d'offre d'Alcatel, EADS propose une contre-offre.

Serge Tchuruk, patron d'Alcatel avait déclaré la semaine dernière : "Il devient très urgent que l'Etat fasse part de ses intentions. Le personnel de Thales ne peut être laissé dans un état d'incertitude permanent". Alcatel est aujourd'hui le deuxième actionnaire de Thales, après l'Etat français qui en possède 31 %, avec 9,5 % de participation.

Le titre d'Alcatel a subi aujourd'hui ces rumeurs puisque son titre a enregistré une baisse de l'ordre de 2,5 %, la plus forte du CAC 40. Le titre de Thales, lui, bénéficie de ces spéculations : son titre a enregistré une hausse de 2,2 %.

(Atelier groupe BNP Paribas - 21/11/05)