Alcatel vient de signer un contrat-cadre comprenant une commande initiale de 675 millions d’euros avec Globacom, le second opérateur national du Nigéria, portant sur la fourniture clés en main ...

Alcatel vient de signer un contrat-cadre comprenant une commande initiale de 675 millions d’euros avec Globacom, le second opérateur national du Nigéria, portant sur la fourniture clés en main d’un réseau national de télécommunications fixes et mobiles au Nigéria. Ce réseau permettra à Globacom de proposer à 2 millions d’abonnés la meilleure combinaison de services avancés de voix et de données fixes et mobiles, nationaux et internationaux. Globacom disposera ainsi de l’un des réseaux les plus modernes du continent africain. Dans un premier temps, Globacom sera doté d’une infrastructure fixe et mobile de pointe, d’une capacité de 2 millions d’utilisateurs dans 75 villes. Alcatel est chargé de l’ensemble de la gestion du projet. Un réseau de données tout ATM/IP et une plate-forme de services IP permettront de proposer des services large bande y compris l’accès à Internet. Globacom offrira à ses clients, non seulement des services mobiles voix et données extrêmement performants, mais aussi des services prépayés sophistiqués, un réseau privé virtuel, des services SMS et de messagerie unifiée. En outre, Globacom sera le premier en Afrique à offrir la solution Multimédia Services d’Alcatel. Un réseau filaire fixe d’une capacité initiale de 500 000 abonnés sera mis en place dans les 15 plus grandes villes du pays. Il offrira les services voix, données et vidéo les plus modernes. Pour les communications interurbaines, Globacom déploiera entre les principales villes du pays un réseau dorsal en fibre optique de 2 300 km, reposant sur le système OMSN en technologie SDH d’Alcatel. Ce système permettra de fournir des services classiques et nouveaux aux opérateurs et fournisseurs de services. Par ailleurs, Globacom mettra en place un réseau dorsal par satellite, constituant la solution la mieux adaptée et la plus fiable pour relier les centres de commutation des mobiles. Un point de connexion au réseau optique sous-marin SAT3 sera aussi installé pour le trafic international et régional. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 20/02/2003)