Au 3ème trimestre 2002, Alcatel a réalisé un chiffre d’affaires de 3 508 millions d’euros, en baisse de 17,2 % par rapport au trimestre précédent et de 19 % sur une base comparable ...

Au 3ème trimestre 2002, Alcatel a réalisé un chiffre d’affaires de 3 508 millions d’euros, en baisse de 17,2 % par rapport au trimestre précédent et de 19 % sur une base comparable (hors impact d’Alcatel Shanghai Bell). Les pertes opérationnelles s’établissent à 227 millions d’euros. Les pertes nettes s’élèvent à 1 352 millions d’euros, contre des pertes de 558 millions d’euros au 3ème trimestre 2001. . Les ventes ont chuté de 37,5 % par rapport au 3ème trimestre 2001. Sur les neuf premiers de l’année, le chiffre d’affaires atteint 12 039 millions d’euros, contre 18 587 pour la même période de 2001. La perte nette s’établit à 3 626 millions d’euros, contre 3 465 millions d’euros en 2001. Alcatel prévoit pour le 4ème trimestre 2002 une croissance à deux chiffres de son chiffre d’affaires par rapport au trimestre précédent. Le résultat opérationnel devrait s’améliorer. L’endettement net à la fin de l’année devrait être inférieur à 2 milliards d’euros. En 2002, les pertes opérationnelles devraient être limitées à l’activité optique, faisant l’objet actuellement d’une intense restructuration. Tous les autres segments d’activité sont autour de l’équilibre. Objectif pour 2003 : abaisser le point mort trimestriel des ventes à 3 milliards d’euros à la fin de l’année. L’activité Réseaux a généré au 3ème trimestre 2002 un chiffre d’affaires de 1 720 millions d’euros, en baisse de 12,6 % par rapport au trimestre précédent. Les ventes de réseaux large bande sont en baisse, principalement à cause du marché DSL aux Etats-Unis. Les ventes d’infrastructures mobiles GSM ont été bonnes. Les ventes de logiciels d’application et de commutation voix chutent légèrement. Les ventes de conception et construction de réseaux ainsi que les ventes de services opérationnels associés ont aussi chuté légèrement du fait des conditions du marché. Le résultat opérationnel s’établit à 30 millions d’euros, contre 24 millions pour le trimestre précédent. Le chiffre d’affaires du segment Optique s’élève à 704 millions d’euros, en recul de 30,4 % par rapport au trimestre précédent. Le chiffre d’affaires d’Optronics atteint 13 millions d’euros, contre 25 millions d’euros le trimestre précédent. Les pertes opérationnelles s’établissent à 225 millions d’euros, contre des pertes de 176 millions d’euros au trimestre précédent. Le chiffre d’affaires de l’activite e-Business atteint 506 millions d’euros, en baisse de 16,1 % par rapport au trimestre précédent. Cette baisse provient essentiellement de la baisse des ventes de terminaux GSM qui sont passées de 3 millions d’unités au 2ème trimestre 2002 à 2,6 millions au 3ème trimestre 2002. Les pertes opérationnelles s’établissent à 32 millions d’euros, contre des pertes de 18 millions d’euros au 2ème trimestre. L’activite Espace et composants a généré un chiffre d’affaires de 660 millions d’euros, en baisse de 11,8 % par rapport au trimestre précédent. La baisse des ventes dans l’ensemble des lignes de produits composants est dûe au ralentissement économique. Les ventes de satellites constatent aussi une légère diminution. Le résultat opérationnel de ce segment atteint 19 millions d’euros, contre 31 millions d’euros au trimestre précédent. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 31/10/2002)