Alcatel souhaite vendre 20 millions de terminaux mobiles pour l’année 2000. Ce doublement des ventes effectuées au cours de l’année 1999, amènerait Alcatel à fournir 10 % du marché mondial des télép...

Alcatel souhaite vendre 20 millions de terminaux mobiles pour l’année 2000. Ce doublement des ventes effectuées au cours de l’année 1999, amènerait Alcatel à fournir 10 % du marché mondial des téléphones GSM. Le fournisseur a déjà annoncé 5 millions de ventes pour le premier trimestre. Un quart du chemin est d’ores et déjà fait. L’année précédente, le groupe avait régressé de 8 % sur le marché mondial. Pour rattraper ce retard et suivre ses objectifs, Alcatel mise sur deux stratégies. Sa première stratégie est la course à la nouveauté: un nouveau produit lancé tous les deux mois. En ce sens la technologie WAP (Wireless Application Protocol) n’intéresse pas que SFR (lettre du 11 avril). Alcatel entend bien aussi s’imposer avec cette nouvelle technologie en équipant 50 % de ses téléphones avec du WAP. Ces plates formes d’accès seront ouvertes. Par ailleurs Alcatel recrute 200 ingénieurs pour anticiper le futur marché des UMTS, téléphone mobile troisième génération. La seconde stratégie du groupe Alcatel consiste à miser sur un gros réseau d’alliance avec les opérateurs. Le groupe vient signer un contrat avec Mannesmann pour être présent sur tous les réseaux allemands. Fortement implanté en Europe (plus de 60 % de ses ventes sont réalisées sur ce territoire d’après www.hoovers.com). Alcatel compte aussi tirer parti du secteur du prépayé pour accroître son chiffre de vente. (Jean de Chambure - Atelier BNP-Paribas - 12/04/2000)