aux discussions avec Bouygues en vue d'un éventuel rapprochement, le groupe Suez-Lyonnaise des Eaux décide de se lancer seul sur le marché du téléphone sur le câble. Dès la fin de cette année, le gr...

aux discussions avec Bouygues en vue d'un éventuel rapprochement, le groupe Suez-Lyonnaise des Eaux décide de se lancer seul sur le marché du téléphone sur le câble. Dès la fin de cette année, le groupe commercialisera un ensemble de services associant la télévision, l'accès à Internet, et les services de téléphonie fixe. Son offre commercialisée à Annecy dès le 8 décembre sera étendue à Chambéry, Strasbourg et Orléans au cours de l'année prochaine, puis en 1999 à Paris, la région parisienne et plusieurs autres villes de province. La mise en place d'un modem, acheté ou loué, sera nécessaire pour l'installation du téléphone. L'abonné au câble, équipé, pourra alors téléphoner vers la destination de son choix, en France comme à l'étranger tout en bénéficiant d'une tarification dégressive "inférieure de 10 % aux tarifs actuels pour le grand public". La facturation de l'accès au téléphone sera incluse dans celle du câble et/ou Internet (actuellement 170 F/mois pour chaque accès). Le président du directoire du groupe, Gérard Mestrallet, espère séduire 345 000 foyers, soit 15 % de ses foyers raccordables. 2 milliards de F seront investis au cours des cinq prochaines années, dont la moitié en fonds propres, pour parvenir à devenir "le numéro un de l'offre multiservices" et "le leader des services collectifs de proximité". Pour lancer son offre "multiservices" sur ses réseaux câblés, Suez-Lyonnaise des Eaux va s'appuyer sur "des partenaires techniques". Ainsi ses principaux fournisseurs seront Sagem pour les décodeurs numériques, Alcatel pour les équipements de télécommunications, Motorola pour les modems d'accès à Internet. (Libération - Le Figaro - 22/23/11 - Le Monde - 23/24/11 - Les Echos - La Tribune - L'Agefi - 24/11/1997)