AOL commercialisera dès la semaine prochaine son AOL Box, qui ne proposera dans un premier temps que deux fonctionnalités : Internet et téléphonie, en attendant...

AOL commercialisera dès la semaine prochaine son AOL Box, qui ne proposera dans un premier temps que deux fonctionnalités : Internet et téléphonie, en attendant d'améliorer son offre grâce au dégroupage total, que la filiale française du géant américain du Net devrait entreprendre à partir de 2006. Par ailleurs, Carlo d'Asaro Biondo, PDG d'AOL France, a affirmé que sa société avait atteint le seuil de rentabilité depuis le mois de juillet.

AOL possède environ 9 % des parts de marché de l'accès à Internet en France, avec 1,2 million de clients, dont 500 000 en ADSL. La société n'affiche pas des objectifs trop ambitieux : elle souhaite conserver ses parts de marché, en convertissant ses clients bas débit à l'ADSL et en compensant les départs vers la concurrence par de nouveaux abonnés. AOL compte vendre au moins 60 000 exemplaires de sa Box d'ici la fin de l'année.

D'où le lancement de l'AOL Box et le développement de nouveaux services, annoncés pour les prochains mois. La télévision via ADSL devrait arriver début 2006 avec le dégroupage total. AOL compte également développer les services en direction des appareils mobiles. Ainsi, Bouygues Telecom devrait bientôt proposer le logiciel de messagerie instantanée AIM à ses abonnés iMode, tandis qu'AOL réfléchit à la possibilité de proposer lui-même une offre mobile grâce à un accord avec un MVNO (opérateur mobile virtuel).

Dans un premier temps, l'AOL Box devrait être vendue 79,90 euros, mais son prix devrait rapidement descendre à 49,90 euros. Le FAI pourrait ensuite la proposer à la location. Une importante campagne de communication (15 à 20 millions d'euros) est lancée sur trois mois pour promouvoir cette nouvelle offre.

(Atelier groupe BNP Paribas- 07/10/2005)