AT&T, le premier opérateur américain de télécommunications, qui a reçu le 29 décembre 2006 l'accord de la Commission Fédérale des Communications (FCC), vient de finaliser le rachat de BellSouth...

AT&T, le premier opérateur américain de télécommunications, qui a reçu le 29 décembre 2006 l'accord de la Commission Fédérale des Communications (FCC), vient de finaliser le rachat de BellSouth. Montant de l'opération: 85.8 milliards de dollars.
 
La nouvelle entité, qui conservera le nom d'AT&T, vient de lancer l'intégration des réseaux AT&T, BellSouth et Cingular Wireless, sa division mobile. En compétition directe avec Verizon, elle proposera des services de téléphonie fixe et mobile aux zones rurales et se spécialisera dans l'introduction de services novateurs à large bande comme les services IP.
 
Pour Edward E. Whitacre Jr., p-dg d'AT&T, "AT&T sera un moteur dans le secteur de l'innovation, la compétition et la croissance pour nos clients, chez eux comme à l'étranger. [...] Nous sommes prêts à montrer le chemin dans une nouvelle ère de services sans fil intégrés à l'échelle de la nation".
 
Avec cette transaction, quatre des sept baby bells, les sociétés issues de l'éclatement en 1984 du premier AT&T, sont désormais réunies. Le groupe totalise 66.1 millions de lignes téléphoniques, 58.7 millions d'abonnés à Cingular Wireless et 11.6 millions de clients ADSL.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 02/01/2007)