Titulaire des licences L 33-1 et L 34-1, Axxon Telecom est le premier opérateur à utiliser uniquement la distribution indirecte. Son directeur général France, Jean-Claude Pitcho, souligne "si les ...

Titulaire des licences L 33-1 et L 34-1, Axxon Telecom est le premier opérateur à utiliser uniquement la distribution indirecte. Son directeur général France, Jean-Claude Pitcho, souligne "si les ventes directes sont appropriées pour les grands comptes, elles ne sont pas rentables pour les PME-PMI, qui sont notre cible. N'utiliser que l'indirect nous permettra de démultiplier les canaux de distribution et d'éviter tout conflit avec la vente directe". Se distinguant des autres opérateurs, Axxon propose des avances au démarrage, des rémunérations sur les communications, un soutien logistique dans ses bureaux et "l'offre la plus simple du marché". Cette année, Axxon compte recruter 100 revendeurs (installateurs privés, boutiques GSM, agents indépendants), 200 à terme, soit 20 % du potentiel français. De 30 millions de F (4,6 millions d'euros) en 1999, Axxon veut faire passer son chiffre d'affaires à "plusieurs centaines" dans les deux ans. D'ici à la fin de 1999, l'opérateur va installer un commutateur public à Paris (d'autres suivront en province) et se dotera, via les autoroutes ou les canaux, d'un réseau en propre. Sans attendre, en s'approvisionnant auprès d'autres opérateurs, Axxon démarre ses services en février dans quatre régions, puis partout à la mi-1999. Il s'adressera aux résidentiels à compter du second semestre. Détenu à 45 % par l'opérateur finlandais Sonera, à 45 % par l'opérateur canadien Global Light et 10 % par le cabinet britannique Axxess Networks, Axxon Telecom espère conquérir d'ici 2003 près de 5 % du marché européen de la téléphonie fixe. Couvrant la Belgique, les Pays-Bas, l'Allemagne et la France, Axxon compte s'implanter en 1999 en Suisse, Italie, et Grande-Bretagne et à plus long terme en Espagne, Danemark et Autriche. (01 Informatique - 12/02/1999)