Comme annoncé dans la revue de presse du 8/07, Bernard Arnault a pris, par l’intermédiaire du service d’accès à Internet gratuit lancé en mai dernier Liberty Surf, le contrôle du portail francophone...

Comme annoncé dans la revue de presse du 8/07, Bernard Arnault a pris, par l’intermédiaire du service d’accès à Internet gratuit lancé en mai dernier Liberty Surf, le contrôle du portail francophone Nomade.fr. Liberty Surf a ainsi pris, pour un montant non révélé, “une participation majoritaire” dans ObjectifNet, la société éditrice du site Nomade.fr présenté comme “le premier annuaire et portail francophone indépendant”. Le site créé en 1996 répertorie aujourd’hui plus de 75 000 sites en français. Vivant essentiellement jusqu’ici de la publicité (10 millions de F de chiffre d’affaires en 1998), Nomade.fr mise désormais sur l’essor du commerce électronique. Récemment, BOL, Leisure Planet, Travel Price, Boxman ou Quicksale ont signé pour figurer sur Nomade. Tout en reconnaissant que la décision de vendre “a été difficile à prendre. Nous avons envisagé une introduction en Bourse, mais au final le rapprochement stratégique que nous a proposé Liberty Surf avait plus de sens au moment où l’Internet gratuit est en train de révolutionner le marché”, son président Gilles Ghesquière estime, dans une interview aux Echos, que sa société devrait “tripler” son chiffre d’affaires cette année. Conservant une participation “significative”, les deux fondateurs, Gilles Ghesquière et Jean Postaire, resteront à la tête de leur société. Liberty Surf, pour sa part, estime que la prise de contrôle de Nomade.fr marque “une première étape importante” dans le développement de ses activités. Bénéficiant d’importants moyens financiers et du réseau de distribution de Darty, Liberty Surf aurait déjà séduit plus de 150 000 abonnés. Selon Carole Liscia, la directrice du marketing du service “l’offre Liberty Surf a connu un démarrage plus rapide que FreeServe il y a un an”. Liberty Surf espère fidéliser ses abonnés grâce au service Nomade qui sera intégré dans sa page d’accueil, et jouer la synergie pour devenir un espace marchand rentable. Les promoteurs de Liberty Surf envisagent de s’implanter prochainement en Italie, en Espagne ou en Allemagne.

Après avoir investi dans Home, Cisco, eBay, Datek Online et QXL, créé un fonds d’investissement dédié à Internet, Europ@Web, Bernard Arnault vient également de prendre une participation de 30 millions de dollars dans Netflix.com, un site vendant en ligne des films sur DVD. (Les Echos La Tribune Le Figaro 9/07/1999)