L’analyse des données apparaît comme une tâche laborieuse pour de nombreux professionnels. Pourtant de nouveaux outils arrivent à lui donner un aspect ludique et beaucoup plus interactif.

#BigDataParis2016 : la visualisation dynamique révolutionne le monde de la data

Pour savoir exploiter au mieux les données de son entreprise, il est important d’avoir un outil qui permette non seulement d’avoir une vision globale mais aussi de trouver les bonnes variables pour faire ressortir les informations que les managers n’auraient pas forcément pensé à rechercher. La sélection dynamique est peut-être la solution selon Naim Kosayyer, cofondateur de Vize Software, un éditeur de logiciel qui souhaite rendre la visualisation et l’analyse des données plus agréables pour l’utilisateur. Elle permet en effet de regarder les données sous différents angles et de pouvoir interagir de manière dynamique et très visuelle avec les différentes variables. 

Il a présenté lors du salon Big Data de Paris sa solution qui mise principalement sur des graphismes clairs et fluides pour aider l’utilisateur a avoir la meilleure utilisation possible de ses datas. “La plupart des logiciels actuels proposent des variables dont l’échelle est imposée et pas forcément adaptée. Par exemple pour les groupes d’âge, est-il judicieux de les regrouper par tranches de 5 ans ? Ne vaut-il mieux pas les répartir par années pour savoir à partir de quel âge une différence significative de comportement apparaît? Ces réponses ne sont disponibles qu’en comparant visuellement les courbes obtenues avec différentes échelles.” 

 

 

Selon lui, le Big Data ne pourra passer à la vitesse supérieure que lorsque l’interaction entre l’homme et les données sera véritablement agile et visuelle afin de pleinement utiliser le potentiel attentif de l’homme. Ce genre de solutions est pour le moment surtout utilisé dans la finance de marché ou dans l’industrie mais pourrait servir à de nombreux autres domaines comme la santé ou le retail par exemple. “Aujourd’hui, malgré cette croyance bien ancrée, nous n’avons pas besoin du Big Data pour déceler les grandes tendances, comme par exemple savoir que les ventes vont boomer autour des fêtes de Noël. Le Big Data bien utilisé sert au contraire à trouver l’aiguille dans la botte de foin, l’avantage compétitif qui va permettre à l’entreprise de se différencier.” conclut-il.

Rédigé par Constance Guyon
Journaliste / attachée de production