Troisième opérateur de téléphonie mobile en France, Bouygues Télécom vient de confirmer ses objectifs de croissance sur l'exercice 2004. ''Nous continuons à gagner des parts de marché'', a...

Troisième opérateur de téléphonie mobile en France, Bouygues Télécom vient de confirmer ses objectifs de croissance sur l'exercice 2004. "Nous continuons à gagner des parts de marché", a affirmé le PDG de l'opérateur Gilles Pélisson. La croissance serait ainsi supérieure à 10 % et devrait être confirmée la semaine prochaine, à l'annonce des résultats obtenus par Bouygues Télécom sur les trois premiers trimestres de son exercice.

En attendant cela, l'opérateur a fait savoir qu'il venait de dépasser les 850.000 abonnés à son service i-mode, soit 27 % de ses clients de forfaits 2 heures et plus. L'opérateur affiche un taux de satisfaction à ce service de 84 %, ce qui l'encourage aujourd'hui à étendre la gamme des téléphones i-mode avec le Nec N401i et à prévoir un nombre d'abonnés atteignant le million d'ici à la fin de l'année.

Du côté des dernières offres lancées par Bouygues Télécom ces derniers mois, il apparaît que le forfait liberté (dix heures de communications vers les numéros des autres opérateurs), lancé fin septembre, a déjà séduit 50.000 abonnés. En ce qui concerne les forfaits lancés par Universal Music France, en collaboration avec Bouygues Télécom, ils comptent désormais 45.000 utilisateurs.

Bouygues Télécom a même présenté Universal Mobile comme un opérateur virtuel. Seul hic : si les deux autres opérateurs virtuels français Breizh Mobile et Debitel disposent de leur offre propre, Universal Mobile propose à ses abonnés des forfaits fondés sur des cartes SIM appartenant à Bouygues Télécom.

Quant à l'éventuel partenariat avec l'opérateur de téléphonie fixe Neuf Télécom (la rumeur court dans la presse depuis plusieurs mois), Gilles Pelisson s'est refusé à en parler sans le nier : "Tant qu'il n'y aura pas d'accord, on ne dira rien"...

(Atelier groupe BNP Paribas - 05/11/2004)